STRIGER, la nouvelle référence sur le rang

recommander cette page


Le STRIGER permet de réussir de bonnes implantations de cultures de printemps en comparaison au semis direct. Il permet aussi de préserver la vie du sol, de limiter les effets néfastes sur l’environnement et d’économiser du temps et du carburant par rapport aux techniques conventionnelles.

Le STRIGER est disponible en largeurs de 3 à 6 m, avec 4 à 12 rangs et avec un écartement de 45 à 80 cm.

Le STRIGER entraîne des réflexions agronomiques sur les couverts, la fertilisation localisée et les périodes de travaux. Des spécialistes KUHN sont disponibles pour discuter avec vous sur ces différents points. En effet, le Strip Till est une technique adaptée à toutes les exploitations, aux orientations diverses, mais elle doit s’intégrer dans une réflexion agronomique. Cette dernière débute par l’analyse du contexte pédoclimatique qui détermine les dates de passages ainsi que les différentes cultures possibles.


Avec le STRIGER, vous capitalisez les avantages :

En Colza, 2 passages peuvent être nécessaires pour obtenir un lit de semence adapté au semis de petite graine, notamment en sols argileux et en conditions humides.

En colza, l’objectif est de créer 15 à 20 cm de pivot avant l’hiver sans élongation. Pour ce faire, un travail entre 15 et 20 cm avec la dent permet de favoriser le développement du pivot. D’autre part, la roue à bandage Caoutchouc Large permettra de créer une ligne ferme et sans mottes pour limiter la pression limace. En localisant de l’engrais, le colza sera encore plus vigoureux et concurrentiel envers les bio-agresseurs.

En fonction du taux d’argile, 2 passages peuvent être préconisés pour obtenir un bon lit de semence pour les cultures de printemps. En effet, le passage d’été – automne (privilégier un passage entre les mois d’aout et d’octobre sauf en monoculture de maïs ou le passage pourra être plus tardif à cause de la date de récolte mais ce dernier devra impérativement se faire en conditions ressuyées) aboutissant à une structure grossière permettra à l’hiver de faire son action sur les particules d’argile (Humectation-dessiccation / Gel-dégel). Une reprise de printemps, quelques jours avant le semis, pourra être envisagée à une profondeur limitée, notamment en localisant l’engrais. Si le taux d’argile est faible, inférieur à 20 -25 %, un unique passage de printemps suffira pour créer un bon lit de semence. Il faudra cependant rester vigilant concernant la remontée de terre unique et fraiche qui pénalisera le démarrage de la culture.

Pour accompagner les agriculteurs, KUHN propose des journées d’échanges entre agriculteurs. Ce fut notamment le cas lors du SIMA 2011, en présence de F. Thomas, Y. Delage et P. Oberli :

Suite à plusieurs essais en France, une journée a eu lieu début 2012 pour présenter les différentes parcelles d’essai et échanger sur les conditions de travail.

Pour finir, fin 2012, KUHN fédère son réseau d’utilisateurs en réalisant sur le site de production des STRIGER, à Châteaubriant, une journée de formation et d’échanges avec F. Thomas, D. Brun (Arvalis) et C. Roisin (CRA-W Gembloux).

http://www.kuhn.fr/fr/range/travail-du-sol/strip-till.html



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?