Un agriculteur est interviewé dans un journal européen à tendance écologique et pourtant il n’est pas bio, il ne fait pas de circuits courts, il ne vend rien à la ferme. Mais que fait il donc de si intéressant ? Et comment s’y prend-t-il ? La réponse dans cet article. Avec également sa vision du système, ce qu’il veut faire, ce qu’il ne veut pas faire, les verrous économiques, les freins au changement.
Le tout appuyé par le discours scientifique de Claire Chenu de l’INRAE au travers du nouveau projet de recherche européen dont elle est la coordinatrice (EJP-Soil).

Lire l’article

Extrait du Green European Journal