De Sangosse

Bonne CS 10005
47480 PONT DU CASSE
France

Tél : +33 5 53 69 36 30

De Sangosse Positive Production
ÇA TWITTE !

Le dernier article publié

Deux innovations biocontrôle en anti-limaces pour l’AC

Voir l'article

Lorsque l’on fait le choix de moins travailler le sol, les limaces sont souvent plus nombreuses, notamment sur les années de transition d’un système à l’autre. De Sangosse propose une solution 100% biocontrôle basée sur une molécule d’origine naturelle : le phosphate de fer.
Les limaces peuvent être à l’origine de disparition de couverts végétaux ou de cultures principales, les premières années, avant de trouver un équilibre plus global.
La R&D de la société DE SANGOSSE a travaillé à l’amélioration (...)

Lorsque l’on fait le choix de moins travailler le sol, les limaces sont souvent plus nombreuses, notamment sur les années de transition d’un système à l’autre. De Sangosse propose une solution 100% biocontrôle basée sur une molécule d’origine naturelle : le phosphate de fer.

De Sangosse Positive Production
Les limaces peuvent être à l’origine de disparition de couverts végétaux ou de cultures principales, les premières années, avant de trouver un équilibre plus global.

La R&D de la société DE SANGOSSE a travaillé à l’amélioration des performances du phoshate de fer. Deux innovations plairont aux TCistes et SDistes :
- une amélioration de la vitesse d’action du phosphate de fer
- une granulométrie adaptée à l’épandage au semis en localisé

Lire l’article complet incluant les résultats d’une étude d’Arvalis :
PDF - 184 ko


Les autres articles

Anti-limaces : des effets non avérés sur les auxiliaires

Voir l'article

La problématique de l’action des substances actives sur la faune auxiliaire se pose régulièrement. A cet égard, l’anti-limaces n’échappe pas aux questionnements. A la lumière des expérimentations menées sur le métaldéhyde et le phosphate ferrique, on ne constate pas d’effets négatifs. Arnaud Lagriffoul, responsable agriculture durable De Sangosse nous apporte son éclairage.
Avant toute chose il faut dire que la nocivité du méthiocarbe entretient la suspicion sur les anti-limaces. Désormais interdit, (...)

La problématique de l’action des substances actives sur la faune auxiliaire se pose régulièrement. A cet égard, l’anti-limaces n’échappe pas aux questionnements. A la lumière des expérimentations menées sur le métaldéhyde et le phosphate ferrique, on ne constate pas d’effets négatifs. Arnaud Lagriffoul, responsable agriculture durable De Sangosse nous apporte son éclairage.

Carabe qui mange une limace
Avant toute chose il faut dire que la nocivité du méthiocarbe entretient la suspicion sur les anti-limaces. Désormais interdit, son action néfaste vis-à-vis de la faune auxiliaire a marqué les esprits. Toutefois, des essais montrent que le métaldéhyde et le phosphate ferrique, n’ont eux, pas d’effets nuisibles. A tel point que les vers-de-terre, carabes ou encore petits gibiers ne subissent aucune conséquence. Cette innocuité pour les organismes non-cibles est de toute façon un préalable à la mise en marché des produits anti-limaces.

Lire la suite.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?

Hébergeur web vert