L’azote intègre pour un tiers les matières organiques

Malgré beaucoup de corrélations empiriques entre l’azote apporté, la reprise par les cultures et les fuites de nitrates, la circulation et la redistribution dans les différents compartiments du sol de l’azote apporté par les engrais (de synthèse ou de ferme) sont très mal comprises. Cette étude très originale, mise en place en 1982, grâce à de l’azote tracé (N15), lève le rideau sur la boite noire « sol ». Elle a permis de quantifier non seulement la partie prélevée par les cultures mais aussi celle retenue dans les matières organiques. Elle a aussi apporté une évaluation du niveau de redistribution dans le temps de cet azote stocké dans les matières organiques pour subvenir aux cultures suivantes ou être entraîné par l’eau de ruissellement sous la forme de nitrates.

Article à lire dans le PDF ci-joint.


Télécharger le document
(PDF - 624.3 ko)