L’itinéraire de couverture des inter-rangs des vignes de Champagne, décrit en détail dans l’article « Des couverts dans les galipes » paru dans le TCS n°111 de janvier/février 2021, essaime petit à petit dans toute l’appellation.
Voici, en complément de cet article de la tribune consacrée à la campagne 2019/2020, quelques photos illustrant l’implantation du couvert à l’automne 2020.

Chez Jérôme Courgey, à Prouilly

Jérôme Courgey, Prouilly
Jérôme Courgey, Prouilly
Semis direct du couvert le 9 septembre 2020
Jérôme Courgey, Prouilly
Jérôme Courgey, Prouilly
Le couvert le 30 octobre 2020

Chez Arnaud Duval, à Sillery

Arnaud Duval, à Sillery
Arnaud Duval, à Sillery
Le semoir à disques auto-construit à partir d’éléments Sky Maxi Drill (4 rangs sur 44 cm)
Arnaud Duval, à Sillery
Arnaud Duval, à Sillery
Le couvert le 2 novembre 2020. Le couvert avait été semé en direct le 24 septembre 2020.

À l’EARL Leclère-Cochet, à Berru

EARL Leclère-Cochet, à Berru
EARL Leclère-Cochet, à Berru
Le couvert le 3 novembre 2020. Il avait été semé le 12 octobre après deux passages de cover-crop.

Chez Cédric Francinet, à Mailly-Champagne

Cédric Francinet, à Mailly-Champagne
Cédric Francinet, à Mailly-Champagne
Le couvert le 4 novembre 2020. Il avait été semé le 23 septembre après travail superficiel du sol. Ici, la féverole est de la variété Avalon et le seigle de la variété Protector.

Chez Baptiste Debargue, à Épernay

Baptiste Debargue, à Épernay
Baptiste Debargue, à Épernay
Le couvert le 7 novembre 2020. Le couvert avait été implanté le 26 septembre 2020 avec un semoir Nodet modifié, après un passage de rotavator.

Chez Alain Legret, à Talus-Saint-Prix

Alain Legret, à Talus-Saint-Prix
Alain Legret, à Talus-Saint-Prix
Le couvert le 14 novembre 2020. Il avait été implanté le 18 septembre avec le même semoir que chez Jérôme Courgey. Une pluie une semaine près le semis a permis une belle levée.

Chez Clément Rigaut, à Sacy

Clément Rigaut, à Sacy
Clément Rigaut, à Sacy
Semoir auto-construit à dents vibrantes.
Clément Rigaut, à Sacy
Clément Rigaut, à Sacy
Le couvert le 21 novembre. Il avait été implanté le 23 septembre avec un semoir auto-construit à dents vibrantes. Il n’y a que sur 2 lignes de semis, espacées de 34 cm. Il n’y a eu aucun problème d’implantation après les 4 passages de vibroculteur dans l’année, nécessaires pour maintenir la parcelle propre sans herbicide. La levée est réussie dans les 7 parcelles semées (surface totale 1 ha). L’an prochain, le semis devrait être réalisé avec un semoir à disque.

Remerciements à Jérôme Courgey (Arbre & Paysage en Champagne), Vincent Cuillier (viticulteur à Pouillon), Hervé Dantan (chef de caves du champagne Lanson), Baptiste Debargue (viticulteur à Épernay), Arnaud Duval (viticulteur et entrepreneur à Sillery), Cédric Francinet (viticulteur à Mailly-Champagne), Pierre Gachignat (chambre d’agriculture de la Marne), Florent Grados (viticulteur aux Riceys), Dominique Laluc (viticulteur à Mailly-Champagne), Jéméry Lebeau (chef de culture du vignoble Mumm - Perrier-Jouët de Mailly-Champagne), Alain Legret (viticulteur à Talus-Saint-Prix), Fabrice Pouillon (viticulteur à Mareuil-sur-Ay), Clément Rigaut (viticulteur à Sacy) et Brigitte Soriat (viticultrice à Berru).