Agroforesterie sur 25 ha en grandes cultures

recommander cette page


"Le semis direct et les couverts ne suffisent pas ".

Touché par le leitmotiv de Julien Senez « donner l’envie d’avoir envie », Philippe Pastoureau nous partageait en février 2017 dans son carnet la vidéo dans laquelle Julien Senez explique comment il a mis en œuvre l’agroécologie sur sa ferme. Julien Senez, 38 ans, est agriculteur céréalier dans l’Oise à 80 km au Nord de Paris.

Le projet agroforestier de Julien Senez Un an après cette publication, Julien Senez continue de partager ses découvertes, ses expériences et son évolution dans son parcours d’ACiste. Avec son nouveau tuto publié le 1er janvier 2018, il va un pas plus loin en partant du constat "Le semis direct et les couverts ne suffisent pas".
Julien Senez a commencé par les TCS, il est arrivé à l’AC et en 2016, il a rajouté l’agroforesterie dans son plan de jeu win-win. Son déclencheur pour développer l’agroforesterie était son besoin de lutte contre les limaces et les mulots. Il en a ensuite tiré bien d’autres intérêts qu’il explique dans sa vidéo de 15 minutes. Vous y trouverez décrits en détail les essences plantées (66 arbres ou arbustes par hectare), leurs avantages respectifs, comment il les met en place (distance, orientation, préparation du sol, plantation) ainsi que le budget consacré. A ce propos, l’investissement de départ se situe entre 300 et 500 €/ha. S’ensuit ensuite un coût annuel d’entretien de 40€/ha largement compensé par un meilleur fonctionnement du système.

Julien Senez est sur Twitter : @senez8
Il a également sa chaine youtube avec 7 vidéos



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?