Une belle prise en main du (test du) slip !

recommander cette page


Admettons-le, plus grand monde ne porte de slip en coton. Dans les coûts de leur expérimentation, Pauline Caron, Antoine Têtard et Quentin Delattre, étudiants en BTS APV à Arras, ont dû intégrer l’achat d’un lot de 6 slips, avec un noble objectif : nourrir la vie du sol ou, tout au moins, celle qui est plus ou moins présente dans les 5 parcelles testées.
Ils ont choisi de comparer (de gauche à droite) :

1) Sol de forêt – limon argileux
2) Blé sous couvert de trèfle, système en AC avec agroforesterie – limon crayeux
3) Blé implanté en SD - système en TCS (15 cm) – argiles lourdes
4) Labour d’hiver - système en labour systématique – limons argileux
5) Blé implanté après déchaumage – système en labour 1 an sur 2 – limons argileux.

Les slips ont passé 3 mois dans le sol, depuis leur « date d’implantation » le 21 octobre, à leur excavation le 21 janvier. Ils ont ensuite été présentés, comme le montre la photo, aux autres étudiants du lycée agro-environnemental de Tilloy-lès-Mofflaines. Un test très péda-agroécologique, qui marquera sans doute les esprits ; j’encourage les profs de lycées agricoles à le mettre en place. Matériel : une bêche, des slips et quelques parcelles à comparer.

Résultat du test
Résultat du test

Les agriculteurs (dont certains sont des habitués d’A2C.com) reconnaîtront leurs pratiques à travers les slips. Ceux dont les sols sont peu vivants auront au moins l’avantage de repartir avec un slip gratos. Les « jaloux » dont le slip a été consommé par l’activité biologique pourront toujours utiliser le témoin, sur la droite du tableau.
Je ne vais pas plus loin dans l’analyse : à vous de décrypter la fertilité des sols dans les slips, et surtout, à vos commentaires, qui seront riches d’enseignement pour nos jeunes Agron’Hommes tous 3 passionnés par l’agroécologie !

Pauline, Antoine et Quentin, des Agron'Hommes ambassadeurs de l'agroécologie
Pauline, Antoine et Quentin, des Agron’Hommes ambassadeurs de l’agroécologie


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?