Jeudi 19 avril 2018

Philippe Pastoureau

Philippe Pastoureau est en SCEA avec son épouse dans la Sarthe.
ACiste reconnu, cet éleveur multiplie les essais, toujours à la recherche d’amélioration. Rédacteur de longue date sur A2C, Philippe relate ses expériences, positives comme négatives : un véritable appui technique et un vrai régal à lire !

Un fourrage plus riche

JPEG - 47.5 ko Cette semaine, nous avons organisé une démonstration d’un andaineur à tapis que nous envisageons d’acquérir en cuma. Cette outil qui sert à sécher et andainer le fourrage doit nous permettre de gagner en régularité et vitesse de séchage, préserver les valeurs du fourrage et éviter les corps étrangers dans le silo.
La vidéo réalisée par Agri72 est très documentée, je vous invite à la regarder.
__0__

JPEG - 126.2 koSur la photo ci-contre, on compare

  • à gauche un trèfle fané avec une faneuse à toupie
  • et à droite un trèfle mis en petit andain par l’andaineur à tapis.
    Dans la première méthode, on étale le fourrage au sol pour le sécher au soleil (grillé au-dessus et humide au-dessous), dans l’autre on réalise avec l’andaineur à tapis de petits andains de 3 m aérés que l’on va sécher avec le vent comme un séchage en grange.

L’andaineur à tapis permet de repasser le lendemain pour réaliser un plus gros andain calibré en fonction de l’engin de récolte.