Vendredi 23 février 2018

Victor Leforestier

Quand l’agriculture de conservation a la patate

Souvent montrée du doigt pour son impact négatif sur le sol, la culture de pomme de terre a mauvaise réputation. Travail intensif du sol, protection fongicide, compaction à la récolte, risque d’érosion et de fuite de nitrates, le tableau peut repousser ceux qui souhaitent prendre soin de leur sol. Poussés par une préoccupation environnementale ou agronomique, une dynamique nouvelle émerge où agriculteurs et techniciens cherchent à intégrer la pomme de terre dans des systèmes plus respectueux du sol.


Télécharger le document
(PDF - 1.9 Mo)