Mercredi 15 octobre 2008
Cécile Waligora

Biologiste, écologue et agronome de formation, Cécile WALIGORA anime et rédige aussi pour la revue TCS. Elle s’intéresse tout particulièrement à la biodiversité des agroécosystèmes.

Pour que les piquets fleurissent …

Les campagnes se sont quelque peu désertées de leurs arbres, arbustes et autres haies. En plaine, de grands espaces s’ouvrent, n’offrant plus aucune protection pour la faune. Les buses n’ont plus que les poteaux porteurs de fils électriques pour se percher et débusquer leur proie. Ce qui restreint assez leur terrain de chasse…

perchoir rapaces Allemagne

Ce piquet à buse a été photographié en Allemagne, au mois de juin 2008. Il est assez « sophistiqué ». L’autre photo vous montre un piquet plus simple, en espérant qu’il soit aussi durable…Compte-tenu de ce que j’ai indiqué plus haut, les piquets sont donc à placer au sein même des parcelles, lorsque celles-ci n’offrent aucun autre type de perchoir et qu’elles présentent une pression campagnol avérée. Ils doivent mesurer, au minimum, 2 m de hauteur. L’hiver est toujours propice aux inspirations. Alors avis aux bricoleurs !

perchoir rapace Arbot