Petite histoire d’une recherche et d’essais jardiniers !

recommander cette page


Les “Biomax” de Frédéric Thomas, les avons-nous admirés, main remplie de semences d’une dizaine d’espèces, et poignée fleurie au champ, écrasée au rouleau ou broyée en un mulch épais ! Mais où acheter ces mélanges si l’on est jardinier ?
Me voici en jardinerie : boîtes rutilantes de trèfles, crucifères, et autres familles, mais à quel prix si l’on veut un mélange ! Arrivant au rayon “Graines pour oiseaux du ciel”, je trouve mon bonheur : cet aliment “pigeon” aux 10 espèces mélangées dont moitié de légumineuses. J’achète le pochon, transparent, les graines bien visibles, et je sème aussitôt. Levée exemplaire, superbe couverture et majestueux couvert ! (Flashs agroécologiques-Soltner (2)Mais je dois déchanter : “Vous ne pouvez promouvoir le semis de ces graines, elles sont classées “aliment” et non “semence”, deux législations différentes. Et puis ça lèvera mal, des lots sont souvent trop chauffés au séchage. Alors bien sûr je me tourne vers les grands semenciers. Certes ils m’envoient généreusement des échantillons, purs ou en mélange. Je leur conseille alors de créer des associations adaptées aux jardins, conditionnées à cet effet en un ou quelques kilos. Mais ils me font comprendre la difficulté de ce nouveau produit, ils restent des grossistes. C’est non ! Alors jugez de mon agréable surprise de découvrir enfin les graines recherchées (1) : une gamme adaptée à ces petits et grands jardins voulant appliquer ce qui convient si bien aux champs : des mélanges dont on sait la supériorité : grande biodiversité, par les racines dans la terre, et sur le sol richesse de la faune associée, sur les tiges, les feuilles et fleurs.
Essai CV Partner par D. SoltnerEnfin des engrais verts jardiniers de mélange. Les essais ne vont pas traîner en parcelles sous foin et feuilles mortes depuis l’automne. On enlève au croc le reste de ce mulch et la planche divisée en 5 carrés va recevoir le semis de 5 engrais verts associant jusqu’à 15 espèces. Semis à la volée, couvert d’un cm de compost de déchets verts (ces fameux “composts verts”). Arrosage ou pluies printanières : les photos suivront !


Parmi bien d’autres, ces 5 mélanges pour jardiniers, maraîchers, viticulteurs et arboriculteurs :

  • CV Partner Biohumus
  • CV Partner Mélange mellifère
  • CV Partner Marévert en serre
  • CV Partner Vitivert
  • CV Parnet Marévert améliorant

Alors en ce début mai 2016, je vais reprendre mes essais dont j’attends les bienfaits agronomiques suivants :
1 - Une masse végétale capable, en la couchant à maturité, broyée ou simplement roulée, de couvrir la terre d’un mulch. Ce que demandent les jardiniers ne pouvant se procurer paille, foin ou feuilles mortes. Et dans ce mulch, cultiver tout ce qui se repique ou se plante (2)
2 - Nettoyer la terre par deux actions de l’engrais vert : la concurrence par étouffement des levés adventices, et “l’allélopathie”, “faire souffrir ses voisines” par des sécrétions hostiles, pas toujours bien connues mais de mieux en mieux observées.

(1) Gamme Partner & Co www.partnerandco.fr Un catalogue illustré décrit des matières premières 100 % biologiques pour l’alimentation animale, des semences 100% biologiques, céréalières et fourragères, et des mélanges de couverts pour jardinage, maraîchage, viticulture, prairies et cultures. Catalogue à demander par tél. 02 40 23 63 24 ou par e.mail commerce partnerandco.fr
(2) Vous retrouverez cet article et d’autres du même auteur, sur “Flashs agroécologiques - Soltner”, dont de précédents “flash” illustrent mes essais. Et surtout le GUIDE DU NOUVEAU JARDINAGE SANS TRAVAIL DU SOL (6e édition 2016). Et pour les champs, dans le GUIDE DE LA NOUVELLE AGRICULTURE (2e édition 2016) Ces deux livres en ligne sur www.soltner.frou sur catalogue à demander par tél.05 49 74 25 99.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?