Dossier SOL : Trésor négligé, Clé du futur

Camille Gillard, Eau & Rivières - Hiver 2010/2011 ; n°154 -

recommander cette page



Télécharger le document
(PDF - 1.1 Mo)

Quel est le point commun entre l’air, l’eau, les végétaux et les animaux ? Il n’y en a pas beaucoup, mais il y a au moins le sol. Le sol est nourricier pour l’Homme et la plupart des êtres vivants, fournisseur de nos ressources, support de nos habitats. Nous profitons aussi de son irremplaçable pouvoir épurateur. Historiquement, les meilleurs sols ont été attribués aux cultures, et les sols moins fertiles ou moins praticables à la production de bois. Le sol abrite des espèces dont certaines sont protégées ainsi que d’autres espèces pendant au moins une partie de leur cycle de développement. C’est le cas pour l’azurée des mouillères, un papillon protégé dont la larve est cocoonée dans une fourmilière… Et pourtant … Labouré , pollué, piétiné, drainé, acidifié, remblayé, bitumé… Ô sol torturé ! Le problème que pose la dégradation des sols est d’autant plus inquiétant qu’elle apparaît comme irréversible à court terme. Comment restaurer rapidement la vie dans un sol dégradé, qu’il s’agisse de tassement, de pollution, de remblai ou d’excavation ? La protection des sols, et leur restauration s’il est possible, posent la question de l’état initial des connaissances de ceux-ci.

Chaque sol possède ses caractéristiques qui, lorsqu’on doit le cultiver, peuvent amener à gérer différemment la fertilisation, l’eau, le travail du sol… Les travaux d’inventaire des connaissances des sols sont intensifiés en France depuis quelques années. On citera par exemple le Programme IGCS (Inventaire gestion et conservation des sols). La coordination des données est assurée notamment au sein du GIS Sol (Groupement d’intérêt scientifique). La mission principale du GIS Sol est de constituer le système d’information sur les sols de France et sur l’évolution de leur qualité. Il répertorie les études existantes (REFERSOLS, disponible prochainement), les stocke, les numérise et les harmonise au sein de la base de données nationale DONESOL. Le RMQS (Réseau de mesure de la qualité des sols) est en lien avec ces programmes. Les premiers bilans nationaux complets devraient être consultables à l’horizon 2011.

La commission européenne se penche également sur la question de la protection des sols (« Vers une stratégie thématique européenne pour la protection du sol », 2002). Premier pas vers la création d’une Directive sol ? A son tour Eau et Rivières a souhaité faire un zoom sur le sujet, comme nous l’avions fait sur les nitrates en 2007, le phosphore en 2008, ou sur l’ammoniac atmosphérique en 2009, ... avant de compléter cette réflexion collective et associative et vous proposer en 2011, à l’occasion du prochain Recensement général agricole, un numéro spécial entièrement consacré à l’agriculture en Bretagne. Mais aussi sans doute un XIIème colloque régional sur le thème du sol à l’automne prochain.


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?