Colza 2019

recommander cette page


JPEG - 175.5 ko

Et si nous allions voir ce qui se passe dans les champs. Je vous parle souvent d’Agroécologie et beaucoup ont du mal à percevoir ce que ce mot veut dire.
Dans mon cas, puisque je m’efforce toujours "à dire ce que je fais, et faire ce que je dis", cela m’a conduit à avoir une remise en question globale du fonctionnement de mon exploitation et des évolutions progressives de pratiques.
Arrêter le labour n’est pas suffisant, les TCS n’apportent rien, donc on va sérieusement remplacer tout cela par du travail biologique, et voici comment je procède :

Tout d’abord, ma rotation a un tout petit peu évolué en intégrant des couverts à cycle long, couverts qui tantôt couvriront le sol entre 2 récoltes, couverts qui tantôt rempliront mes silos quand la météo sera généreuse.
Sur les 2 photos qui suivent et qui expliquent en détail ma rotation, je vais passer de 60-70 % d’occupation du sol par des racines vivantes à 95 %. Je m’approche de la prairie avec des plantes toujours en vie, des racines qui communiquent et un sol qui fonctionne. Cette vie biologique que je cherche à stimuler va augmenter les échanges dans le sol, et les exsudats racinaires générés vont augmenter ma quantité de sucre qui va circuler dans mon sol. Pour faire simple, j’espère que ce sucre va maintenir le redox de mes plantes à un niveau plus "naturel" et ainsi réduire fortement les agresseurs de mes plantes, insectes ou champignons.
Je suis encore loin de valider tout cela, mais c’est la piste de travail actuel et je vais essayer de vous la dérouler petit à petit.

JPEG - 65.8 ko

Merci Guillaume, Jérôme et Sylvain pour le dessin qui suit.
Les petits logo symbolisent toutes mes interventions. Idéologiquement, j’ai besoin du glyphosate uniquement entre le dernier blé et avant mon semis de colza. Je doute que j’y arrive, mais la rotation est construite dans l’objectif de réduire son utilisation, à valider bien sûr.

PNG - 483.8 ko

On attaque par le colza en image, si ce format de diaporama vous plaît, n’hésitez pas à me le dire afin de m’encourager à faire de même pour toute mes cultures, et pour la suite surtout.
Philippe.past sfr.fr.
Si l’article vous plaît, partagez le sur les réseaux sociaux via les logo en dessous.
Merci.

Si la visionneuse bloque où si vous désirez télécharger la présentation, essayer sur le lien suivant :
Lien internet
Vidéo réalisée sur une parcelle d’orge paille broyé suivi d’un déchaumage au compil.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?

Hébergeur web vert