Christophe de Carville

  • Renouée sur bitume
  • Couvert de moutarde/trèfle semé en direct avec un semoir monograine, avant une culture de betterave (green till)
  • Féverole dans la ligne de semis
  • Jardiner sur sol vivant
26
mars
2015

Labour, toujours...

Comme disait l’autre : « Pour faire un bon maïs rien de tel qu’un bon labour ……. »

JPEG - 79.5 ko


17
novembre
2014

Easydrill : Une vidéo qui en jette

Vous noterez la trémie avant végétalisée ;-)


14
novembre
2014

Je croyais que tout le monde connaissait l’utilité de l’éparpilleur de menue pailles…

JPEG - 124 ko


20
octobre
2014

Et chez vous on dit épi, poupée, bobine ou bosse ?

Liseron dans le maïsLe maïs est beau cette année ! dommage que les trucs qui grimpent ne soient pas des haricots…

J’ai interrogé quelques spécialistes à propos de ce phénomène surprenant (le nombre d’épis, pas le liseron). Il s’agirait d’un effet de bordure, une meilleure accessibilité à la lumière ; toutes les variétés de maïs ne l’expriment pas avec autant d’intensité, mais cela nous rappelle que cette plante possède génétiquement des potentialités énormes. Si toutes les conditions étaient réunies, il pourrait y avoir un épi à chaque nouaison de feuille ; de quoi nourrir la planète.

Au fait chez vous on dit comment : un épi, une poupée, une bobine, une bosse ?


6
octobre
2014

Un petit village gaulois qui résiste envers et contre tout ?

Semences non OGMJ’ai été étonné et amusé en découvrant dans le NO-TILL FARMER une pub pour du maïs non OGM. Je ne connais pas ce semencier mais au vu des résultats d’essais leurs hybrides sont au même niveau que les meilleurs de la classe. C’est amusant de voir David s’opposer frontalement à Goliath. Sur leur site on trouve un petit comparateur de résultat économique dans lequel il laisse libre d’appliquer ou non un bonus pour du maïs non OGM. Par contre dans l’exemple la ferme sème 400 hectares de maïs, rien que ça…

http://www.spectrumseed.com/non-gmo-advantage-calculator


10
septembre
2014

Les USA adoptent le changement climatique (ça va chauffer)

JPEG - 65.5 koLa Maison Blanche a présenté en Mai un rapport dans lequel elle prend en compte les effets du changement climatique sur le territoire américain : menaces sur les habitations et les infrastructures, écosystèmes et économie bouleversés. Il s’agit d’un enjeu sérieux pour les sénatoriales partielles de 2014. Le président Barrack Obama prend position pour une meilleure efficacité énergétique en réduisant les émissions de carbone des centrales électriques existantes. Le président a annoncé l’engagement de plusieurs entreprises pour augmenter l’utilisation d’énergie renouvelable et plusieurs mesures progressives pour accroitre l’utilisation de l’énergie solaire. Il affirme qu’il y a des moyens économiques de s’attaquer au réchauffement climatique et qu’ils sont créateurs d’emplois « Les négateurs du phénomène crient haut et fort mais font perdre du temps à tout le monde à propos d’un débat réglé ». La Maison Blanche a souligné cet engagement politique : installation de panneaux solaires sur les toits de la Maison Blanche 28 ans après que Ronald Reagan les ait fait retirer.

29% des américains pensent que le réchauffement climatique devrait être un sujet prioritaire mais 70 % des 18-29 ans disent s’inquiéter à propos du changement climatique.

Source M.RESTON and K. HENNESSY dans VOCABLE