Philippe Pastoureau

  • Couvert localisé chez Jocelyn Michon
  • Passage du strip till à disque
ÇA TWITTE !
27
avril
2018

Agroécologie = Sol et paysan Vivants

JPEG - 82 ko

Semis direct sous couvert chez Jean et Cyril Hamot

Terre-net du 27-04-18


19
avril
2018

Un fourrage plus riche

JPEG - 47.5 ko Cette semaine, nous avons organisé une démonstration d’un andaineur à tapis que nous envisageons d’acquérir en cuma. Cette outil qui sert à sécher et andainer le fourrage doit nous permettre de gagner en régularité et vitesse de séchage, préserver les valeurs du fourrage et éviter les corps étrangers dans le silo.
La vidéo réalisée par Agri72 est très documentée, je vous invite à la regarder.

JPEG - 126.2 koSur la photo ci-contre, on compare

  • à gauche un trèfle fané avec une faneuse à toupie
  • et à droite un trèfle mis en petit andain par l’andaineur à tapis.
    Dans la première méthode, on étale le fourrage au sol pour le sécher au soleil (grillé au-dessus et humide au-dessous), dans l’autre on réalise avec l’andaineur à tapis de petits andains de 3 m aérés que l’on va sécher avec le vent comme un séchage en grange.

L’andaineur à tapis permet de repasser le lendemain pour réaliser un plus gros andain calibré en fonction de l’engin de récolte.


8
avril
2018

Positive Attitude

JPEG - 10.5 ko

On dit ce que l’on fait, on fait ce que l’on dit

Comme promis, nous avons offert à notre président 2 poules de Loué afin qu’il ait son œuf frais tous les matins.

Dans quelques temps, je me permet de rêver que mes voisins éleveurs de poules retourneront à l’Elysée pour cettte fois-ci y installer une ruche, afin d’implanter définitivement l’agroécologie au plus près du président.
En effet, des éleveurs et apiculteurs ont depuis quelques années remarqué que les poules étaient un excellent prédateur du frelon asiatique. Un exemple parfait de service écologique que l’on peut très facilement mettre en place au sein de nos élevages.

40 ruches seront bientôt disposées dans des parcours de volailles, on associe à ce challenge le volet social avec une association de réinsertion, à lire dans le Maine libre du 23 Mars

L’agroécologie pourrait sauver notre planète selon l’ONU


1er
avril
2018

Qui l’eut cru

JPEG - 97.4 ko

60 ans déjà, que nous marchons sur les pas de nos prédécesseurs qui ont été pionniers en matière de communication.
Ok, aujourd’hui en ce dimanche de Pâques, j’admet que les oeufs que vos enfants vont ramasser dans le jardin ne proviennent pas de nos poules, quoi que !!!
Pour fêter les 60 ans d’existence de notre coopérative, nous avons eu envie d’envoyer nos poules à la capitale pour rejoindre Agathe et Marianne.

Je suis fier de mon métier, voyons la vie en Bleu, ne bridons pas notre imagination...
PS : Vous aurez deviné que la 1ère partie de mon topic est une fake news digne d’un 1er Avril, le reste n’est que pure réalité.

www.Loué.fr


29
janvier
2018

L’agroécologie, pourquoi-comment ?

Elles sont toutes chaudes, voici 3 petites vidéos parfaitement d’actualité. Julien Senez, agriculteur en Agroécologie, nous propose une vidéo très didactique sur le rôle de la glomaline dans les sols et explique pourquoi certaines rotations et pratiques culturales favorisent l’érosion.

L' Agroécologie expliquée aux enfants... les parents peuvent regarder « Si tu aimes ton sol, retiens le »

Comment lutter contre l’érosion Hydrique

Abonnez vous à la chaîne Youtube de Julien, il nous met régulièrement des vidéos sur ses pratiques, c’est passionnant.
Chaîne Youtube de Julien
Si vous aimez, "likez" pour l’encourager et le remercier.

L’agroécologie expliquée aux enfants...les parents peuvent regarder.

On décolle du terrain pour comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là.

L’agroécologie dans le bassin Adour-Garonne

Et si demain chaque région accompagnait les agriculteurs pour modifier les pratiques, et trouver des alternatives Win-Win ?


11
janvier
2018

Win-Win

La Vache qui rit

Pour faire suite à l’article précédent qui posait la question de la "valeur" de mes produits, l’actualité de ma laiterie en est le parfait exemple.
Souvenez vous, nous avons tous l’image bucolique de la vache dans le pré qui regarde passer le train, à nous de préserver cette image...
Je suis producteur laitier, nous nous sommes organisés en OP ( organisation de producteurs ) et nos représentants ont négocié courant 2017 avec le directeur de notre laiterie. Pour la 1ère fois depuis longtemps, la laiterie BEL veut signer un pacte avec ses producteurs.

Win-Win ou Gagnant-Gagnant

Le terme du contrat est simple, les producteurs livrent un lait de qualité avec de vraies valeurs nutritives, de vraies valeurs sociales, de vraies valeurs durables.
Le transformateur communique cela au consommateur et ainsi on peut réaliser des investissements durables pour toute une filière, toute une région avec des emplois préservés.
Communiqué de presse

À l’instar des Fermiers de Loué qui, depuis 60 ans, renforcent tous les jours la relation Win-Win avec les consommateurs, voici un exemple pour que le consommateur puisse contribuer à notre terroir en achetant un produit de Loué.
JPEG - 163.9 ko

1 produit acheté = 1 arbre planté.

Bel surfe donc sur ce vent médiatique qui remet les fondamentaux de mon métier à l’honneur. C’est tant mieux pour moi, c’est tant mieux pour 700 producteurs laitiers qui retrouvent le sourire. Il ne faut pas s’emballer, on ne demande pas des prix mirobolants mais juste un peu de stabilité afin que tous le monde retrouve confiance, afin que des jeunes ré-investissent dans une filière à l’agonie, afin que le consommateur apprécie de faire une ballade en vélo et s’arrête pour voir "Marguerite" pâturer, puis en profite pour faire une vidéo courte qu’il diffuse sur le net, fier des paysans de son village.

La reconnaissance de la valeur nutritive-social-durable de mes produits va dans le même sens que mes pratiques qui conduisent vers des sols en santé. La boucle est en train de se fermer, la cohérence globale de nos exploitations se renforcent, croisons les doigts et soyons optimiste, nous pouvons écrire l’avenir...

Produire sain et bien le vendre

L’avenir est déjà écrit pour certain, regarder comment Stéphane Billotte , céréalier dans l’Yonne met lui aussi à l’honneur la valeur de ses produits .

JPEG - 96 ko

Il met en avant les vertus de sa farine de blé, issu de sols vivants.

Il signe un pacte gagnant-gagnant avec un éleveur de moutons pour le pâturage de ses couverts.
L’Yonne républicaine du 27-12-17

Encore un autre exemple, Camille et Gaëtan Vecten communiquent sur leurs pratiques agro-écologique en re-créant un contact direct avec le consommateur, allez les voir si vous passez dans les Hauts de France, vous serez charmé.
https://www.facebook.com/FermedeLechelle/

Nul doute, avec un peu d’imagination, on va tous retrouver le sourire.
Pour en revenir à mon fromage, si je ne veux plus être en confrontation avec les producteurs laitiers européens, il faut que je me démarque et que j’adapte mon mode de production à cela. Luzerne, prairies multi-espèces, maïs épis sont entrés depuis peu sur la ferme, il me reste maintenant à ré-installer quelques clôtures et remettre mes vaches au pâturage, comme quand j’étais gosse.
Allez, juste pour rire, mon lait ira à la production du Babybel, amusez-vous bien.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?