la tribune d'A2C

La tribune est un espace dont le contenu est strictement réservé au contributeur qui souhaite participer à l'aventure qu'il soit contributeur régulier, rédacteur occasionnel ou encore partenaire professionnel, chacun peut prendre sa place.
Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à nous contacter.nous contacter

LES CONTRIBUTEURS

À LA TRIB'une

Le dernier article publié dans la tribune

L’influence des aménagements écologiques sur les communautés de carabe en milieu agricole intensif
Laurent Serteyn

Après quelques années de recherche et d’enseignement en entomologie à la faculté de Gembloux Agro-Bio Tech, Laurent SERTEYN est aujourd’hui agronome chez Greenotec. Convaincu de la nécessité d’une transition agroécologique à grande échelle, il s’intéresse particulièrement aux aménagements et pratiques favorisant les insectes auxiliaires des cultures.

Les haies, les bandes fleuries annuelles et les bandes enherbées permanentes permettent-elles de favoriser la diversité et l’abondance des carabes, dans le but de promouvoir la régulation des ravageurs et le contrôle des adventices ?
Sur 3 sites en Belgique, Emilie et son équipe ont piégé des carabes dans ces aménagements écologiques et dans la culture de céréale adjacente.
Les résultats ? Plus de 7400 individus répartis dans 41 espèces ! Les grandes espèces prédatrices dominent les échantillons, et ce sont elles qui s’aventurent le plus loin des bordures de champ. Les bandes fleuries favorisent les espèces granivores… mais celles-ci ne se hasardent pas loin dans la culture. Étonnamment, les haies présentent moins de diversité et d’abondance en carabes et privilégient les petites espèces.

Similarités des assemblages de carabes selon l'aménagement écologique et la culture
Similarités des assemblages de carabes selon l’aménagement écologique et la culture
C2 et C30 : 2 ou 30 m dans la parcelle ; A : bande fleurie annuelle ; G : bande enherbée ; H : haie.

Ce qu’il faut retenir pour favoriser ces auxiliaires :
La diversification des bordures de champs offre aux carabes granivores un habitat et des ressources nutritives variées et étalées sur la saison, tout en offrant aux carabes prédateurs un abri lors des perturbations de la zone cultivée ;
Les aménagements des bords de champs doivent se penser à l’échelle du paysage, grâce à la concertation entre agriculteurs. Des haies isolées n’auront que peu d’effets positifs sur les auxiliaires si elles ne sont pas interconnectées dans un maillage écologique cohérent.

Pour plus d’informations (article en anglais disponible sur demande) : Pecheur E, Piqueray J, Monty A, Dufrêne M, Mahy G. 2020. The influence of ecological infrastructures adjacent to crops on their carabid assemblages in intensive agroecosystems. PeerJ 8:e8094