À LA trib'UNE


  • Les étudiants catalysent le partage de données
    Cet article a été écrit par les étudiants de BTS APV avec l’aide de leur enseignante d’agronomie Charlotte Grare, dans le (...)Lire la suite

  • Moisson et biodiversité : quelques règles de bon sens
    La moisson des céréales approche. Celle des fourrages est parfois encore en cours. La récolte des cultures, quelles (...)Lire la suite

  • Le seigle est vraiment une espèce relais fantastique
    Depuis 4 ans, nous testons des couverts relais c’est-à-dire des couverts avec deux phases de végétation, une en automne (...)Lire la suite

  • Agriculture + Forêt = Sol
    Cet événement en plus d’être multi-acteurs, était également multi-nationalités puisque dans les conférenciers étaient (...)Lire la suite

  • Dérèglement climatique et A2C
    Le premier juin de l’année dernière la vallée où j’habite a été inondée de façon dramatique, heureusement sans victime (...)Lire la suite

Les derniers billets

1 | 2 | 3 | 4 | 5

juin 2019
Moisson et biodiversité : (...)

La moisson des céréales approche. Celle des fourrages est parfois encore en cours. La récolte des cultures, quelles qu’elles soient, n’est pas de tout repos pour la biodiversité des agroécosystèmes, (...) - Voir l'article


juin 2019
Les concepts de base de (...)

Les concepts de base de l’agriculture régénérative de John Kempf - Advancing Eco Agriculture (AEA) 1 - Les plantes en bonne santé résistent aux maladies et aux ravageurs 2 - Une bonne nutrition (...) - Voir l'article


mai 2019
Le seigle est vraiment (...)

Depuis 4 ans, nous testons des couverts relais c’est-à-dire des couverts avec deux phases de végétation, une en automne et une au printemps. Pour ce faire, nous utilisons un biomax gélif auquel (...) - Voir l'article





LES RÉDACTEURS

PARCOURIR LA TRIBUNE

LES CARNETS


LES RÉDACTEURS
ÇA TWITTE !

Une prairie, ça se soigne
(juillet 2019)

Par l’intermédiaire de Marc Didienne, nutritionniste indépendant de BDM, nous travaillons avec Christian et Nathalie Cornayre depuis 2017. Ils sont des éleveurs laitiers près de Brioude (Haute-Loire). Ils ont 45 mères et 100 ha dont 60% de prairie. La base de l’alimentation est l’herbe, tout en conservant une petite partie de maïs.

2 prairies de couleur bien différente !

En observant deux prairies côte à côte, la différence de couleur me frappe. L’observation de profils dans ce secteur a révélé des sables limoneux argileux, peu profonds (30 cm), reposant sur de la roche granitique altérée.

 2 prairie à gauche et à droite de la route. 30 mars 2018
2 prairie à gauche et à droite de la route. 30 mars 2018
A gauche, la prairie bien verte de Christian
A gauche, la prairie bien verte de Christian
A droite, la prairie voisine, moins verte, avec du chiendent probablement
A droite, la prairie voisine, moins verte, avec du chiendent probablement

Je demande à Christian : Pourquoi cette différence ? « Ben, une prairie, ça se soigne » répond-il.

« Une prairie, ça se soigne », Christian Cornayre

A gauche, la prairie de Christian reçoit du fumier ou du lisier à l’automne, puis sortie d’hiver, un petit coup d’ammonitre. Le sol est travaillé par scarification pour l’aérer. Il insiste bien : "il s’agit d’un scarificateur, et non d’une émousseuse. L’émousseuse ne fait pas le mettre travail. Elle n’est pas assez agressive".

Scarificateur en CUMA
Scarificateur en CUMA

A droite, où les herbes indésirables prennent le dessus (probablement le chiendent), la parcelle ne doit pas être aussi bien soignée.
Il ne s’agit pas de recette, mais donner à manger à une prairie est important quand on enlève des coupes. De plus, selon les prairies, le tissu racinaire en surface peut fermer le sol. Il ne faut pas hésiter à scarifier quand c’est nécessaire.

Application en viticulture : un repos régénérateur par une prairie soignée

En vigne, certains vignerons ont bien compris qu’il fallait faire reposer les terres avant de planter. En effet, améliorer la fertilité des sols après plantation, coûte bien plus cher qu’un repos régénérateur avant plantation. Si le budget le permet, apporter à manger au sol, et restituer au moins 1 coupe permet de soigner la prairie et donc, d’améliorer la fertilité de la parcelle.



Les autres publications récentes

Moisson et biodiversité : quelques règles de bon sens (juin 2019)

La moisson des céréales approche. Celle des fourrages est parfois encore en cours. La récolte des cultures, quelles qu’elles soient, n’est pas de tout repos pour la biodiversité des agroécosystèmes, (...)
Lire l'article


Les concepts de base de l’agriculture régénérative (juin 2019)

Les concepts de base de l’agriculture régénérative de John Kempf - Advancing Eco Agriculture (AEA) 1 - Les plantes en bonne santé résistent aux maladies et aux ravageurs 2 - Une bonne nutrition (...)
Lire l'article


Le seigle est vraiment une espèce relais fantastique (mai 2019)

Depuis 4 ans, nous testons des couverts relais c’est-à-dire des couverts avec deux phases de végétation, une en automne et une au printemps. Pour ce faire, nous utilisons un biomax gélif auquel (...)
Lire l'article


THÈMES

PARCOURIR LA TRIBUNE

Le semoir canadien Morris en action en Bourgogne juillet 2019 [ Semis / Implantation ]

La France Agricole met à l’honneur notre semoir de semis direct Morris CX 8105.
Implantation de cultures classiques (blé, orge, colza, pois, ...) ou moins fréquentes (sorgho, chanvre, lentilles, ...), la polyvalence de ce semoir est un de ses points forts !

Il s’agit d’un semoir de semis direct à dents indépendantes montées sur parallélogramme pour une régularité et une précision de semis inégalées sur tous types de sols (chaumes, couvert, sol travaillé). Il dispose de deux ou trois trémies à distribution indépendante permettant de multiples associations de semences et la fertilisation localisée

PRECISION et POLYVALENCE sont les atouts du semoir Morris CX 8105 !

Un semoir CX 8105 sème en bourgogne depuis 2013. Un autre dans le Val d’Oise depuis 2017.

Documentation complète sur ce semoir :



Les autres publications récentes

L’agriculture de conservation, qu’est-ce que c’est ? (mai 2019) [ Travail du sol ] - [ Ecologie, Biodiversité, Environnement ] - [ Grands enjeux / Economie ]

Drôle de titre, n’est-ce pas ? Pour un site spécialisé sur l’agriculture de conservation... Je ne vais quand même pas vous apprendre ce que c’est ! En fait, j’ai réalisé ce document pour expliquer ce (...)
Lire l'article


Dérèglement climatique et A2C (avril 2019) [ Ecologie, Biodiversité, Environnement ] - [ Dégradation du milieu / pollutions ] - [ Grands enjeux / Economie ]

Le premier juin de l’année dernière la vallée où j’habite a été inondée de façon dramatique, heureusement sans victime humaine mais avec des dégâts conséquents. Plusieurs habitants ont énormément perdu. (...)
Lire l'article


Les univers compliqués et complexes (mars 2019) [ Elevage ] - [ Holistique/Système ]


Lire l'article


LES PARTENAIRES

PARCOURIR LA TRIBUNE

LES PARTENAIRES

Le semoir canadien Morris en action en Bourgogne
juillet 2019

Semoir Morris CX 8105
La France Agricole met à l’honneur notre semoir de semis direct Morris CX 8105.
Implantation de cultures classiques (blé, orge, colza, pois, ...) ou moins fréquentes (sorgho, chanvre, lentilles, ...), la polyvalence de ce semoir est un de ses points forts !

Il s’agit d’un semoir de semis direct à dents indépendantes montées sur parallélogramme pour une régularité et une précision de semis inégalées sur tous types de sols (chaumes, couvert, sol travaillé). Il dispose de deux ou trois trémies à distribution indépendante permettant de multiples associations de semences et la fertilisation localisée

PRECISION et POLYVALENCE sont les atouts du semoir Morris CX 8105 !

Un semoir CX 8105 sème en bourgogne depuis 2013. Un autre dans le Val d’Oise depuis 2017.

Documentation complète sur ce semoir :
Semoir Morris CX 8105



Les autres publications récentes

Encore des formations chez Guilbart : Comment réussir la conversion au semis direct (avril 2019)

Formation organisée par les établissements Guilbart sur le thème : Comment réussir le conversion au semis direct Edouard Guilbart interviendra avec Thibaut Decroix, spécialiste couvert de la (...)
Lire l'article


Icosystème : Retrouvez-nous au Salon (février 2019)

ICOSYSTEME sera présent au Salon International de l’Agriculture Porte de Versailles à Paris. Rendez-vous du 23 février au 3 mars sur le stand de la Ferme Digitale dont nous sommes partenaire depuis 1 (...)
Lire l'article


Le nouveau rouleau hacheur frontal TREFFLER TSW présenté au SIMA (février 2019)

Nous serons présents au SIMA pour présenter le nouveau rouleau hacheur frontal TREFFLER TSW. Nous aurons sur notre stand également un scalpeur TREFFLER TG500 semi porté et vibro mulcheur TF650 et la (...)
Lire l'article


AVEZ-VOUS LU ?

Des articles qui pourraient vous intéresser...

Philippe Pastoureau
#dernieres_carnets:TITRE
Deux Fous que j’adore - La suite

Philippe Pastoureau
#dernieres_carnets:TITRE
le pâturage tournant - La suite

Guillaume Bodovillé
#dernieres_carnets:TITRE
Faisabilité du semis direct et des techniques très simplifiées d’implantation des grandes cultures dans le Sud-Ouest : 15 fiches témoignages - La suite

Philippe Pastoureau
#dernieres_carnets:TITRE
Quand les paysans s’intéressent au Strip t... - La suite

Benjamin Lemeur
#dernieres_carnets:TITRE
La question des matières exogènes dans la pratique de l’agriculture écologiquement intensive (AEI) - La suite

Victor Leforestier
#dernieres_carnets:TITRE
Chez Tony Gent, tout pour le SD. Partie 2 : la gestion de la paille - La suite


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?

Hébergeur web vert