Horsch Focus 8 & 11 CS

recommander cette page


L’implantation d’un maïs, ou d’une culture betteravière est souvent onéreuse, par le nombre d’interventions nécessaires, en technique traditionnelle. Pour pallier à ces coûts élevés de production, HORSCH propose le FOCUS pour atteindre :

- la réduction des doses d’engrais en améliorant leur efficacité
- la réduction des coûts du travail mécanique en réduisant le nombre d’intervention
- l’augmentation du rendement, en apportant les éléments nutritifs dans la zone du développement racinaire.
- La limitation du stress de la plante, par un apport adapté et précis de ses besoins nutritifs.

Il peut y avoir d’autres raisons économiques ou climatiques (vent, érosion) ou encore pédologiques (sols argileux qui ne peuvent être travaillés qu’avec des moyens très coûteux). Lorsque l’on ne travaille pas le sol, il se réchauffe moins vite au printemps car il conserve plus l’humidité et les résidus en surface forment un tampon contre le soleil.

Caractéristiques techniques

Le FOCUS est constitué de dents TerraGrip avec des espacements réglables de 45, 50, 75cm selon la culture à mettre en place. La dent dégage le rayon des pierres et résidus végétaux et localise de l’engrais entre 15 et 35cm La terre déplacée par la dent forme une butte qui permettra un réchauffement plus rapide du sol et améliorera le contrôle de profondeur du semoir. Ce travail du rang limite l’érosion et diminue la consommation de gas-oil à l’ha. Une trémie engrais de grosse capacité donne l’autonomie et on peut au printemps atteler sur son relevage le semoir et apporter le reste de l’engrais au moment du semis. Le FOCUS est muni de traceurs à disques mais nous conseillons l’utilisation de systèmes de guidage GPS plus précis et moins fatigants que le pilotage à vue

Fonctionnement

Le but du FOCUS est de ne travailler que partiellement le sol ou de le décompacter.

La ligne travaillée est plus foncée et se réchauffe plus vite. Le gel pénètre plus en profondeur dans cette zone. Pour augmenter encore ces effets, on provoque à l’automne un effet de buttage. Ce travail profond s’effectue, à l’automne, dans les sols moyens et lourds et on en profite pour déposer l’engrais en profondeur. Sur des sols légers, on effectuera plutôt ce travail au printemps pour limiter les pertes par lessivage.

Dans ce dépôt, on met de l’engrais de fond ou des engrais contenant de l’ammonium (par exemple : DAP 14-48). On peut aussi y ajouter des oligo-éléments, Potasse, Sulfate d’ammoniaque, mais surtout pas de nitrates.

HORSCH préconise l’utilisation du FOCUS avec apport d’engrais en profondeur. Les plantes cultivées en ligne sont semées sur la butte. Les racines se développent rapidement en profondeur dans la zone non tassée et arrivent rapidement au dépôt d’engrais.

En conditions sèches, la plante arrive à prélever en profondeur les éléments dont elle a besoin, car il reste un peu d’humidité. Lors d’un travail superficiel, l’engrais est plus près de la surface et est moins disponible en profondeur, donc moins accessible pour la plante, que quand il est déposé à 25 cm. De plus, quand les premiers centimètres sont asséchés, la plante n’absorbe pas, les éléments situés dans cette zone.


Témoignage : Philippe GOETZMANN, Inspecteur Commercial HORSCH (7 juillet 2005)

Suite à la journée du 5 juillet 2005, chez M André NUSSBAUMER (Haut-Rhin), il nous semble qu’il est important de résumer et de faire le point sur ce que nous avons vu et pensons savoir sur la technique du Focus. Le matériel est arrivé tardivement (fin avril) et le travail a donc été effectué dans des conditions humides et trop tard pour obtenir l’effet restructurant au niveau de la ligne des semis. Le FOCUS a été utilisé à différentes profondeurs avec et sans engrais, et comparé à du travail simplifié.

Les premières observations sont les suivantes :

La levée derrière le FOCUS est plus irrégulière qu’en TCS (moins de terre fine). Les différences se sont cependant progressivement estompées. Et depuis début juillet, en raison des conditions sèches, des écarts importants se dessinent : le maïs en TCS stagne, alors que le maïs après strip-till non fertilisé a un développement normal, et qu’il est lui-même dépassé par le maïs avec strip-till et fertilisation. Nous attendons les résultats de rendements avant de tirer des conclusions sur cette année de tests.

Ce que nous proposons avec la technique FOCUS

- Une réduction des doses d’engrais grâce à une plus grande concentration et une meilleure disponibilité pour les plantes ;
- Une réduction du coût du travail du sol ;
- La possibilité de rentrer plus tôt dans les parcelles ;
- Un meilleur réchauffement du sol sur la ligne grâce à la butte de terre ;
- La possibilité d’apporter des doses d’engrais importantes en localisé (450kg/ha) ;
- Une amélioration des rendements grâce à moins de stress pour la plante ;
- Une logistique adaptée aux besoins de l’agriculture moderne ;
- Une absence de pierres et de paille sur le rang grâce au passage de la dent qui les écarte ;
- Une limitation de l’érosion.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?