Un projet autour des champignons mycorhiziens : Mycoagra

recommander cette page


MycorhizationLe projet Mycoagra porté par la Chambre d’Agriculture de la Dordogne a été retenu dans le cadre de l’appel à projet ’’ Innovation et Partenariat’’ du Ministère de l’Agriculture et se déroulera de 2017 à 2020. En partenariat avec la recherche (INRA, Université de Bourgogne, Muséum d’Histoire Naturelle, CTIFL), l’enseignement agricole (3 lycées agricoles, l’Institut Unilasalle – Beauvais – Esitpa), l’association française d’Agroforesterie, Frédéric Thomas et Mathieu Archambeaud, ce projet a pour but d’étudier la mycorhization naturelle sur le maïs et le noyer selon différentes modalités de culture en privilégiant les pratiques de conservation des sols.
Le réseau BASE sera sollicité pour mettre en œuvre le programme de mesures et d’observations prévues et la communication se fera au travers des différents supports de l’agriculture de conservation dont TCS et le site www.agriculture-de-conservation.com
L’ambition de ce projet est de fournir des indicateurs sur la mycorhization à partir de deux cultures importantes en France, le maïs et le noyer et, en étudiant les itinéraires favorables aux champignons mycorhiziens, de sensibiliser les acteurs du monde agricole à cette dimension de la vie des sols.
A propos, un dossier sur les champignons mycorhiziens est à paraître dans le prochain numéro de TCS, le 89. Arrivée prochaine dans vos boîtes aux lettres puis, rapidement, sur le site www.agriculture-de-conservation.com



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?