Christophe de Carville

  • Renouée sur bitume
  • Couvert de moutarde/trèfle semé en direct avec un semoir monograine, avant une culture de betterave (green till)
  • Féverole dans la ligne de semis
  • Jardiner sur sol vivant
4
juillet
2012

Maïs en strip-till en Ille-et-Vilaine

Sur ces deux photos du 18 juin, vous verrez du maïs qui nous vaut des remarques voire des quolibets et pourtant… et pourtant !

Près du louchet, que beaucoup reconnaitrons, vous pourrez juger de la différence de taille entre : « quand tout a bien marché » et « shit happened »

Il a été semé au strip till fin Mars, sur un couvert de fèverole peu développé, après maïs grain, dans une terre à 12°C avec localisation de 18-46 près du rang et azote en profondeur sous le rang. Il a reçu dans les 6 semaines qui ont suivi près de 200mm de pluie avec des températures peu propices à la levée du maïs pour ne pas dire froides. Tout pour plaire… Pour moi le coté positif c’est qu’il a tout de même levé correctement.

La lenteur de la levée l’a rendu sensible aux limaces, aux pigeons et aux corbeaux qui s’en sont occupés ; de surcroit quelques taupins sont venus se mêler à la fête. Il reste 75 000 pieds/ha en moyenne.

Pour couronner le tout, le localisateur de 18-46 a déconné. Au début, 3 rangs sur 6 fonctionnaient correctement, puis 2 sur 6, puis 1 sur 6. On peut donc voire nettement à quoi ce maïs aurait ressemblé si tous les rangs avaient fonctionné correctement. C’est plus ça que je veux voir ainsi que le fait que nous n’avons pas été obligés de ressemer. La structure sous le rang est excellente et la plante a supporté les excès d’eau de ce printemps sans trop de dommages. Le démarrage avec engrais starter est tout à fait satisfaisant et surtout bien mieux que sans starter. Maintenant qu’il commence à taper dans l’azote l’ensemble se ré-équilibre.

Pour ceux qui veulent absolument trouver des raisons de se gausser : « Grand bien leur fasse » ! Pour nous c’est une technique prometteuse ; à nous de l’appliquer correctement.


28
juin
2012

Comment localiser jusqu’à 750 kg/ha d’engrais organique au semis ?

A la demande d’agriculteurs bio, sulky s’est livré à un test sur un semoir Easydrill Fertisem. Ce semoir à disques se distingue par une double distribution et un double système d’enterrage. Cette conception permet d’implanter au même passage, soit deux espèces, soit une culture et un engrais-starter, à des doses et à des profondeurs distinctes.

Il s’agissait de vérifier que la distribution Fertisem de l’Easydrill, débitait convenablement, à 10 km/h, les quelque 750 kg/ha requis avec un fertilisant bio NPK organique [1]. Le test a été mené à bien chez un agriculteur du Gâtinais (Loiret), à l’aide du semoir dont Arvalis use pour ses essais sur la station de Boigneville (Essonne), à l’occasion d’un semis de Sarrazin. Pour atteindre ce débit le semoir doit être équipé de l’option « multiplicateur » sur la distribution ferti.


2
mai
2012

Pierre et Nicolas, même combat !

Pierre Chenu, en Côtes d’Armor sème son triticale à l’automne dans sa luzerne pour une récolte en grain l’été suivant. Sans désherbage aucun et sans engrais autre que celui fourni par le sol.

Dans le même style Nicolas, à la Cuma de Montilliers, sème une avoine dans sa luzerne à l’automne pour enrichir sa première coupe, et stimuler sa luzerne.


27
janvier
2012

Deux autres rouleaux ...

On nous signale deux autres rouleaux hacheurs utilisables en rouleau faca :
- Damien BRUN d’Arvalis a repéré le KNOCHE ;
- Pascal BORDEAU d’ Entraid’ à repéré le INO.

Tout compte fait c’est sans doute une idée à creuser …


26
janvier
2012

Le ver de terre est à la mode….

Voila une tendance qui devrait réjouir nos chers Cluzeau, Péres, Delaveau et consorts de l’université de Rennes…Mais surtout nous tous, défenseurs des sols vivants.

Il est question de nos amis les architectes du sol dans des supports inhabituels :

- D’abord dans un article de « Libé » du 31 Décembre 2011 ; écrit sur un ton humoristique mais très documenté, le texte d’ « Homeric » donne aux vers de terre plus d’importance qu’aux abeilles en ce qui concerne le bien-être de la planète : Ver(ge) de terre ;
- Ensuite dans un livre pour enfants écrit par Ulf Stark et Charlotte Ramel : Les deux héros Erik et Eva découvrent un jardin ainsi que l’importance du vers de terre malgré son aspect disgracieux ;
- Enfin la revue Suisse PRO NATURA a sorti un n° spécial sur les lombrics et en avait fait l’animal de l’année 2011. www.pronatura.ch/animal-de-l-année


15
décembre
2011

Du nouveau du coté des rouleaux hacheurs

Les pays du nord (Danemark, Suède, Hollande, etc.) détruisent leurs chaumes de maïs avec des rouleaux qui peuvent très bien être utilisés comme des rolo facas. Dans ces pays, ces machines sont créées pour lutter contre la pyrale, dans le sud-ouest pour hacher les chaumes de tournesol, mais en tout cas elles me paraissent aptes à détruire un couvert végétal.

A l’Agritechnica on pouvait voir le DALBO MAXICUT, déjà présenté dans cette rubrique, mais également le EVERS ainsi que le MADARA GRIZZLY fabriqué en Bulgarie.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?

Hébergeur web vert