9
octo

Cécile Waligora

Double couvert

Jean Hamot et son fils Cyril sont ACistes dans le Gers. Depuis quelques temps, ils pratiquent la double couverture du sol. Explications...
Sitôt la moisson du précédent, un sorgho fourrager est semé en direct au semoir à dents maison. Le sorgho est un très bon candidat pour une couverture estivale ; les deux hommes apprécient grandement la biomasse offerte. S’il est semé seul, il faut bien 20-25 kg/ha de dose de semis. S’il est semé avec d’autres plantes, comme cet été, semé le 30/07/18 avec 8 kg de tournseol, 1 kg de radis chinois et 2 kg de colza (du colza parce qu’il en avait sous la main), la dose est de 10 kg/ha. L’ idée est d’avoir un premier couvert dense, à la fois pour contrôler le salissement et assurer une forte biomasse. C’est aussi rajouter de la biodiversité végétale.

Couvert d'été chez J. Hamot - photo du 14/09/18
Couvert d’été chez J. Hamot - photo du 14/09/18
Détails du couvert d'été : sorgho, tournesol, radis chinois et colza
Détails du couvert d’été : sorgho, tournesol, radis chinois et colza

Ce couvert d’été (en fin, le sorgho) peut facilement atteindre les plus de 2 m. Dans ce couvert impressionnant, cet automne, une féverole sera alors semée en direct au semoir à disques Semeato, peut-être avec du pois fourrager, histoire de mieux couvrir encore le sol. Le premier couvert est ensuite couché au rouleau Cambridge ; les premières gelées faisant le reste du travail.
Ainsi, avec cette double couverture, on a des espèces adaptées à la période ciblée, produisant une bonne biomasse, diversifiée, bien couvrante et s’étalant sur plusieurs mois. Les prochaines applications herbicides n’auront lieu que pour la culture suivante, un maïs pop corn, semé en direct.
Le double couvert mais aussi le couvert relais (deux couverts mais un seul semis) font l’objet d’un article dans la revue TCS n° 99 à paraître prochainement.

recommander cette page


DU MÊME AUTEUR : Cécile Waligora


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?