Réintégrer l’arbre dans les systèmes agricoles

ADEME - Agriculture et Environnement -



Télécharger le document
(PDF - 5.3 Mo)

L’association de lignes d’arbres et de haies aux cultures présente de nombreux intérêts environnementaux : régulation des flux d’eau, lutte contre l’érosion, stockage de carbone, refuge et trame pour la biodiversité… Cette pratique fournit également de la biomasse à valoriser, en créant de nouvelles filières et de l’emploi à l’échelle locale. Sans compter que les éléments arborés répondent aux objectifs de l’écoconditionnalité de la Pac, en augmentant la surface équivalente topographique (SET). Enfin, ils structurent le paysage et donnent une identité à l’ensemble d’un territoire.

Contact - Mentions Légales - Problème technique ?