Plateforme de couverts végétaux à Coulonges-les-Sablons en 2009

Jean-Baptiste Huchon



Télécharger le document
(PDF - 1.1 Mo)

Le 4e programme d’action de la Directive nitrates a décidé, en juin 2009, de comptabiliser les zones nues à couvrir pendant l’automne. D’ici 2012, année d’application du 4e volet de la directive, le taux de couverture augmentera de 10% par an en zone vulnérable passant de 70% en 2009 à 100%. Cette loi sera effective à l’échelle du territoire national en incluant les zones vulnérables. Le temps presse pour trouver le bon choix dans les espèces à associer, obtenir de bonnes biomasses et une activité biologique performante. C’est bien entendu, face aux prix élevés des engrais, qu’il est primordial de développer les couverts biomax qui, certes, sont légèrement plus chers que les couverts simples (moutarde ou autre). Ces derniers ne donnent pas les résultats escomptés.

Pour la 2e année consécutive, une nouvelle plate-forme a été mise en place mais, seulement chez Jean-Claude Leroyer. D’ailleurs, celui-ci n’a pas semé d’interculture à part cet essai, en raison d’une conjoncture météorologique exceptionnelle. Gérard Jahandier a semé du trèfle d’Alexandrie qui a grillé au soleil. L’année 2009 a été marquée par des conditions climatiques extrêmes : manque d’eau continuel, sol sec jusqu’à 10 cm de profondeur au moment du semis... terre très difficile à travailler, beaucoup de poussière.

Vous trouverez dans ce rapport, dans un premier temps, les détails des opérations de semis puis, le suivi du développement des essais. Enfin, vous seront présentés les résultats et les observations des performances de chaque espèce implantée.

Contact - Mentions Légales - Problème technique ?