Alternance des cultures en grande culture

Agreste - Les Dossiers n°8 ; juillet 2010

recommander cette page



Télécharger le document
(PDF - 2 Mo)

Un document du service de statistiques agricoles très intéressant qui permet d’avoir une vision chiffrée des tendances du moment sous forme d’une liste à la Prévert :

- Les céréales à paille reviennent régulièrement sur les mêmes parcelles
- Le quart des surfaces de maïs en monoculture depuis 2001
- Des rotations plus longues pour les oléagineux
- Peu de légumineuses introduites dans les précédents
- Plus du quart des superficies reste nu en hiver
- Des cultures intermédiaires à base de crucifères
- Un enfouissement superficiel des résidus minoritaire
- Pour la moitié des surfaces, quatre interventions mécaniques jusqu’au semis
- Pas de labour sur le tiers des surfaces
- Fertilisation azotée exclusivement minérale pour 75 % des surfaces
- 145 kg d’azote minéral par hectare sur les surfaces sans effluents organiques
- 40 kg par hectare d’azote minéral en moins pour les surfaces recevant des effluents organiques
- Une prise en compte de l’organique pour calculer la dose d’azote minéral pour 90 % des surfaces
- Un raisonnement à la dose habituelle pour 10 % des surfaces fertilisées
- L’estimation des reliquats d’azote pratiquée sur 52 % de la surface
- Des fractionnements pour 4/5e des surfaces fertilisées
- La modification de la dose d’azote minéral sur 14 % de la surface
- 59 % des surfaces reçoivent une fertilisation phosphatée minérale
- Des apports de phosphate minéral de 65 kg par hectare
- Une fertilisation minérale potassique sur moins de la moitié des surfaces
- Depuis 2001, une analyse de sol a été effectuée sur seulement 45 % des surfaces
- Le cinquième des surfaces reçoit de l’azote organique
- Azote organique essentiellement d’origine bovine
- Les surfaces sans azote ne représentent que 4 % de la sole
- Plus de la moitié des tonnages de phytosanitaires sont des herbicides
- 3,6 équivalents doses homologuées à l’hectare en moyenne
- La quasi-totalité des surfaces reçoivent de l’herbicide
- Désherbage mécanique sur 7 % des surfaces
- Baisse des traitements herbicides en cas de labour, et pour le maïs en cas de désherbage mécanique
- Des fongicides sur toutes les surfaces hormis en maïs, tournesol et blé dur
- 94 % des surfaces implantées avec des semences traitées
- Des insecticides pulvérisés sur plus d’un tiers des surfaces
- Régulateurs de croissance pour le blé, l’orge et le colza, au total sur plus d’un tiers des surfaces
- Un quart des surfaces traitées avec des pulvérisateurs de moins de cinq ans
- Masques et lunettes peu utilisés lors du maniement des produits
- Un dixième des surfaces irriguées principalement pour le maïs
- Une irrigation très courante sur les régions de maïs grain et en région Centre


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?