Soil Capital lance un programme de rémunération carbone européen pour les agriculteurs par les agriculteurs.

recommander cette page


Le Green Deal européen fixe un objectif ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre (de 55 % à l’horizon 2030). Souvent pointée du doigt, l’agriculture fait pourtant partie intégrante de la solution en permettant notamment la séquestration du carbone dans les sols. Une évidence que Soil Capital souhaite amplifier en proposant aux agriculteurs une rémunération carbone, en France et en Belgique en premier lieu.

Soil Capital Nicolas Verschuere et Chuck de Liedekerke « Les sols vivants sont en mesure de répondre à l’enjeu majeur du réchauffement climatique. En effet l’agriculture régénérative permet à un exploitant de stocker plus de GES qu’il n’en émet, la solution est sous nos pieds » déclare Nicolas Verschuere, co fondateur de l’entreprise de conseil agronomique Soil Capital et agriculteur en polyculture sur 100 ha à Perwez en Belgique. C’est d’ailleurs en modifiant ses pratiques culturales qu’est né le programme Soil Capital Carbon « Au delà de la réduction des émissions de GES l’agriculture régénérative contribue grâce à la photosynthèse à augmenter la captation du carbone présent dans l’air pour le restituer dans les sols.  » ajoute Nicolas Verschuere.
L’agriculture régénérative inclut entre autres, la diminution des intrants, la minimisation du travail du sol et l’utilisation de couverts végétaux facteurs clés pour la réduction des émissions et le stockage du carbone.
Une approche qui rappelle une base agronomique essentielle le carbone est l’élément central dans la fertilité des sols « Soil Capital valorise cette captation de carbone en proposant un levier économique aux agriculteurs qui souhaitent évoluer vers une agriculture régénérative ou qui la pratiquent déjà » explique
Chuck de Liedekerke, CEO et cofondateur de la société « une reconnaissance trop longtemps attendue pour les systèmes de grandes cultures confrontés à des baisses de revenus conséquentes ces dernières années. »
Pour rejoindre ce programme inédit la démarche est simple Soil Capital réalise avec l’agriculteur un bilan de son exploitation, qui est analysé afin de prioriser les actions qui amélioreront à la fois sa rentabilité et son impact GES. Les bilans reposent notamment sur le Cool Farm Tool un outil de quantification de l’empreinte GES développé par des universités européennes Le protocole mis en place par Soil Capital pour évaluer l’impact climatique de chaque ferme est mené et vérifié selon les critères conformes aux exigences de la norme internationale ISO 14064-2. L’agriculteur engagé dans le programme reçoit des certificats carbone correspondants aux résultats obtenus par ses pratiques : la séquestration en équivalent CO2 peut atteindre 2 t/ha/an. Ces certificats sont commercialisés par South Pole, un fournisseur de solutions climatiques reconnu notamment auprès d’entreprises qui souhaitent encourager la neutralité carbone des matières premières qu’elles commercialisent. « Il ne s’agit en aucun cas d’un droit à polluer mais bien à
inciter les parties prenantes à agir concrètement dans leur propres filières et territoires
 » précise Chuck de Liedekerke.
Soil Capital construit un marché européen crédible et centré sur l’essentiel : apporter une valeur rémunératrice aux agriculteurs. Vingt agriculteurs ont dé jà rejoint le programme. Côté acheteurs, Cargill, acteur mondial de l’industrie agroalimentaire s’est engagé dans la démarche avec l’achat de certificats. « Ce partenariat nous permet de continuer à investir dans les principes de santé des sols qui contribuent à
améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs, tout en réduisant les émissions de GES » déclare James Ede, responsable du développement durable pour la division Amidons, Edulcorants et Texturants de Cargill EMA.
IBA, société belge de technologies médicales s’est également engagée. « Nous sommes convaincus que les entreprises peuvent être un puissant levier pour agir positivement en faveur de la planète » déclare Olivier Legrain, CEO d’IBA, « et IBA est fière d’ être la première entreprise belge à soutenir le programme Soil Capital Carbon. »

Les inscriptions au programme Soil Capital Carbon sont ouvertes aux agriculteurs jusqujusqu’au 31 d écembre 2020 sur le site de Soil Capital.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?

Hébergeur web vert