Colzas associés avec des compagnes non gélives, pour le moment tout va bien !

recommander cette page


La fin de campagne 2016 des colzas associés fut quelque peu inquiétante avec des trèfles violets qui ont, par endroits, dépassé allègrement le colza. Ce phénomène s’est produit en premier lieu dans les zones peu denses (passages de traitements, zones asphyxiantes, …). Il semble que la douceur de l’hiver 2015-2016 ai favorisé le développement des trèfles plus que les années précédentes où aucun dépassement par les trèfles n’avait été constaté. A la moisson, hormis l’aspect esthétique, les trèfles violets n’ont que peu gêné les batteuses et ne semblent pas avoir impacté les rendements.
Cependant, pour éviter une nouvelle fois ce phénomène, le mélange proposé aux exploitants genevois par AgriGenève a été modifié pour la campagne 2016-2017. La dose de trèfle violet a été réduite de 4 à 2kg/ha et celle du trèfle blanc a été augmentée de 2.5 à 3.5kg/ha. De plus, une variété présentant un développement plus faible a été privilégiée pour le trèfle violet (variété Pastor : trèfle violet pour la pâture). Actuellement, alors que les colzas finissent de fleurir, les plantes compagnes non gélives se comportent comme souhaité avec une hauteur comprise entre 5 et 15 cm. Sur certaines parcelles présentant des laiterons, l’option par le contrôle chimique a également été utilisée pour la première fois ce printemps. 0.10l/ha d’Effigo (un mélange de Clopyralid et de Piclorame homologué en Suisse à 0.33l/ha) a permis de contrôler les laiterons tout en freinant les trèfles. Pour la prochaine campagne, on espère que le dosage et le choix variétal des trèfles permettront de se passer totalement d’antidicotylédones.

Colza associé 2016-2017 - AgriGenève
On aperçoit une majorité de trèfles blancs et quelques trèfles violets freinés par un passage d’Effigo


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?