Marc-André Selosse défend l’ACS en Belgique

Le français Marc-André Selosse était de passage en Belgique à Namur le 19 avril 2022. Voici un compte-rendu rapide de sa conférence, n’engageant que son auteur.

L’organisateur de la conférence était l’ASBL Forêt Nature, une asbl fondée il y a 30 ans par des passionnés de la forêt. L’objet de l’asbl est d’organiser des formations pour les agents du ministère wallon de la forêt (la DNF) mais aussi de vulgariser sur la nature et les forêts. C’est cette asbl qui diffuse en Belgique, entre autres, la revue nature franco-suisse pour les enfants « Salamandre ». C’est d’ailleurs par ce biais que j’ai fait sa connaissance.

Marc-André Selosse
Marc-Andé Selosse est clairement un bon vulgarisateur. La conférence d’une heure est passée comme une flèche. Biologiste et mycologue au Museum d’histoire naturelle de Paris, il est l’auteur de plusieurs livres de vulgarisation, était chroniqueur sur France Inter en 2020 et 2021, et a sa page sur Wikipédia ;-) C’est dire !
Ses livres :
• La Symbiose : structures et fonctions, rôle écologique et évolutif.
• Jamais seul : ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations.
• Les goûts et les couleurs du monde : Une histoire naturelle des tannins, de l’écologie à la santé.
• L’origine du monde : Une histoire naturelle du sol à l’intention de ceux qui le piétinent.
• Petites histoires naturelles : Chroniques du vivant.

Il nous a expliqué toutes les belles petites choses utiles qu’on trouvait dans le sol dont les mycorhizes. C’est une champignon qui s’associe avec les racines des plantes pour l’aider à se nourrir. Il augmente de 10.000 la surface de contact de la racine avec le sol. On ne m’en avait jamais parlé aux études. C’est bien dommage. 80% des plantes s’associent avec ce champignon naturellement présent dans le sol. Les plantes cultivées aussi (sauf les crucifères : moutardes, colza). Et comme les champignons sont capables de s’attaquer à la roche du sol, ils récupèrent toutes sortes de nutriments insoupçonnés. On est loin du basique NPK Ca Mg des cours de fertilisation.

Je cite :
"Les sols non labourés avec glyphosate ont 25% de matière organique en plus que les sols labourés. La gifle du labour est bien plus importante que celle du glyphosate".

Je résume sa conférence :
• Le contenu d’un sol (ce qui y vit)
• Comment son contenu le forme
• Focus vers de terre et mycorhizes
• Climat (et le fameux 4 pour 1000)
• Cycle de l’eau
• Le sol est piétiné par :
- le labour
- les pesticides
- les engrais
- l’artificialisation des sols

Il a dit aussi :
Le glyphosate est toxique pour les oeufs de vers de terre et les champignons mycorhiziens.
Les engrais diminuent la fréquence des champignons mycorhiziens, augmentent la fréquence des champignons pathogènes.
On perd 10 à 20% de rendement quand on passe à l’ACS mais on ne peut pas faire l’économie de tester cette solution car l’autre désagrège l’outil de travail principal.

Pour la petite histoire, le prince Laurent (frère du roi de Belgique) était présent à cette conférence.

A ceux qui sont tristes de ne pas avoir pu assister à la conférence : il revient en Belgique (à Eghezée) le 22 juin où il donnera une conférence à 16h dans le cadre du festival de l’agroécologie et de l’agriculture de conservation des sols.

La conférence est disponible en replay sur le site de Forêt Nature.