Chez Tony Gent, tout pour le SD. Partie 2 : la gestion de la paille


Le challenge du semis direct en climat humide. Tony gent, C.S GENT & SONS Ltd, Spalding, Lincolnshire, UK

Dans ce premier article, je vous présentais quelques unes des modifications qu’avait fait Tony Gent pour passer en semis direct. Dans cette deuxième partie voici ces "trucs" pour mieux gérer la paille.

GESTION DE LA PAILLE

Depuis qu’il produit du lin graine en grandes quantités (200ha l’année dernière), T.Gent s’est équipé d’un « stripper-header » de 9m de Shelbourne Reynolds. Cette barre de coupe particulière ne récolte que les capsules du lin, et seulement les épis dans les céréales. En ne récoltant que les épis, il augmenter la capacité de sa machine et consomme moins de carburant. Ainsi en blé, et avec des rendements autour de 10T/ha, la capacité de la machine (une 6 secoueurs John Deere T670) avoisine les 800q/h en récoltant à 8km/h. Un atout indéniable dans cette région où les fenêtres météo sont trés courtes. Le stripper laisse donc les chaumes intactes, toute la paille reste debout dans le champs. Il est beaucoup plus facile pour le semoir de placer la graine correctement, contrairement à une coupe proche du sol où la paille broyée forme un matelas difficilement pénétrable. La paille restée dressée est un très bon couvert pour le petit gibier, et les champs sont devenus le repère des faisans et perdrix de ses voisins. Peut être que cela aide à la lutte contre les limaces ?

Derrière colza, récolté avec une coupe conventionnelle, deux passages de herse légère étalent uniformément les résidus et bousculent l’habitat des limaces. Avec une herse de 20m de large, il n’hésite pas à faire un passage supplémentaire si il le juge nécessaire. Cet outil semble d’ailleurs être utilisé par de nombreux SDistes anglais.

Depuis cet hiver, un autre outil est sorti des atelier de la ferme.

JPEG - 295.9 ko

C’est une rangée de disques turbos disposés sur un châssis de rouleaux. L’outil sera utilisé en deux passages croisés pour ouvrir verticalement le sol pour insuffler l’air qui lui manque pendant la période de transition. Utilisé ce printemps, Tony a constaté un réchauffement du sol plus rapide.

ECARTEMENT DES RANGS

Une autre solution pour gérer les pailles qu’il a également tenté avec le JD 740A par le passé, est de semer le colza 1rang sur 2. Il semait alors avec la deuxième rangée de disques, et remplaçait la roue de fermeture du premier rang par un chasse débris fait maison. Celui-ci dégageait la ligne de semis pour la deuxième rangée. Écarter les rangs permet d’avoir de la place pour chasser les pailles, mais T.Gent n’a pas constaté d’avantage à écarter les rangs de colza, supposé brancher plus, et préfère continuer à semer tous les rangs. A cause des gros volumes de paille, les pieds de colza montrent des symptômes d’élongation, rendant la culture plus sensible au froid a tel point que plusieurs champs n’ont pas été conservés ce printemps car les pieds étaient gelés.

JPEG - 301.9 ko

La prochaine modification du semoir sera donc peut être de monter des chasses débris. Les pivots sont cependant impressionants !

JPEG - 440 ko

Si il n’est pas convaincu par les rangs plus écartés en colza, il a semé tous ses blés à 24cm d’écartement, pour encore moins travaillé le sol et surtout « pour voir ». D’aprés Arvalis, un écartement supérieur à 17cm impact les hauts potentiels mais d’’aprés ses comptages, Tony est plutôt confiant : JD 740 A à 14cm : 650 épis/m2 JD 740 A à 24cm : 750 épis/m2

Dans un autre champ : Weaving a 24cm : 528 épis/m2 JD 740 A a 17cm : 754 épis/m2 Dans ce champ, l’avantage est au plus petit écartement cependant les épis sont plus beaux et la culture plus régulière à 24cm d’écartement...verdict à la récolte ! JPEG - 429.9 ko La paille de lin est encore visible dans l’entre-rang.

CONCLUSION

Avec beaucoup d’ingéniosité et d’observation Tony Gent a peu à peu adapté ses équipements et son système pour appliquer les principes de l’agriculture de conservation à sa propre situation. Sans perte de rendement et avec une prise de risque maîtrisée, il a aboutit aujourd’hui à un système déjà performant, et trés prometteur.

Merci à Tony Gent pour le temps qu’il nous a consacré lors de cette aprés midi,ensoleillée.


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?