Essai de sous-semis dans le maïs de Lampertheim

Christophe BARBOT, Conseiller agricole Chambre d’Agriculture du Bas-Rhin ; 2010



Télécharger le document
(PDF - 1.2 Mo)

L’Azote piégé dans les parties aériennes le 26 octobre représentait 5 à 21 unités N : les vesce et trèfle souterrain avaient produit 0,3 t.MS déjà le 6 octobre, mais ils avaient disparu 3 semaines plus tard, du fait des nombreux dégâts de limaces : 10 à 20 limaces/m² début octobre !

Sur les 40 parcelles élémentaires (9m. x 30 m.) de l’essai, seule 14 parcelles ont pu voir réalisée une pesée de biomasse le 21 octobre ( placettes qui dépassaient 0,1 tMS/ha ). Toutefois rien ne subsistait comme couvert en inter-rang dans les variantes « herbi 1 » avec du Callisto. Les maladies et les ravageurs (altises, limaces) peuvent jouer les trouble-fêtes dans ce système où on souhaite que le couvert pousse au moins 1 à 1,5 t.MS/ha durant l’automne pour assurer un effet structurant sur le sol.

Les rendements du maïs sont allés bien au-delà des espérances initiales de 120 q/ha ! Les biomasses de couvert furent assez faibles en 2010 face aux moyens mis en oeuvre. La récolte du maïs a eu lieu le 4 novembre. Aucune différence significative sur les rendements de ce maïs grain alsacien n’a pu être montrée par l’analyse statistique des résultats. La difficulté reste le manque de lumière notable et durable dans l’inter-rang avec des variétés demi-tardive de maïs et la forte interférence des programmes herbicides en plein avec la CIPAN sous-semée. La qualité de semis lors du binage est aussi un facteur dominant pour réussir l’implantation de ces cultures intercalaires. Un essai avec localisation du désherbage chimique sur le rang est prévu sur le secteur de l’ADAR du Kochersberg en 2011 avec plusieurs couverts de familles différentes sous-semées au binage.

Contact - Mentions Légales - Problème technique ?