Bilan de mon colza associé

Document Philippe Pastoureau

recommander cette page


Voici la fin de mon reportage photo sur le colza associé, pour ceux qui connaissent, allez directement sur les dernières photos pour avoir les derniers commentaires.

Gibet colza de haricots

Pour les amoureux des chiffres, vous retrouverez ici toutes les pesées que nous avons effectuées sur les 2 parcelles de colzas que nous avons suivi, ainsi que les pesées de la récolte. Attention toutefois à ne pas généraliser les résultats, le but ici est simplement de dégrossir le travail d’expérimentation et de validation que va effectuer le CETIOM dans les années qui viennent, dans 2 ou 3 ans, des tendances sortiront.

Comme annoncé ci-dessous, ma parcelle de jeu a finalement été jusqu’au bout, et le résultat a dépassé toutes mes espérances puisque j’arrive à 37 Qtx sur cette parcelle. Mais plus que le rendement, j’aurais beaucoup appris sur la gestion du désherbage qui pour le colza est en grande partie influencée par la réussite du semis du colza. Nous avions sur ma cuma un petit peu abandonné la culture du colza car les semis à la volée ( compil ) ou au semoir à disque ( unidrill) ne nous donnait pas satisfaction, à cause de nos sols limoneux, nos apports d’effluents qui peuvent dans certains cas abimer nos structures de sol. Les levées étaient aléatoires entrainant des zones de sallissement et si la fin de cycle était sèche, le faible enracinement était fatal pour le rendement qui allait de 16 à 28 Qtx/ha. La fissuration que nous procure maintenant le strip till intégral , associé à la qualité de semis du semoir monograine nous permet de reprendre la main sur cette culture, et de maintenant bénéficier de tous les avantages du Semis Direct associé à une couverture qui ne nous pose plus de soucis pour l’implantation. Pour 2011, tous nos colza seront donc semé avec l’intégral avec 3 cas de figure :
- Parcelle recevant des effluents avant semis : incorporation de l’effluent avec le compil avec semis ou pas de plantes accompagnatrices pour contrer le travail du sol sur toute la surface qui va faire germer des adventices.
- Parcelle recevant des effluents après semis : Pas de déchaumage et semis seulement avec le strip till intégral qui ne travaillera que la ligne de semis. On essaiera ici de semer également sur la ligne de semis des plantes gélives non productrices d’azote ( nyger , caméline, ...)
- Parcelle ne recevant pas d’effluents : Pas de déchaumage, semis au strip till intégral avec cette fois-ci des plantes gélives ou pas !!!! On va tester des légumineuses classiques ( pois, féverolle), mais aussi du trèfle blanc qui lui aura pour but de diminuer la fertilisation azotée du blé qui suit (Il faut rêver pour innover ).
Voici donc une 1ère année de colza au strip till qui s’achève, nous maitrisons mieux le travail du sol et l’implantation, il nous reste à travailler le choix, la dose, et les mélanges de plantes associatives pour pouvoir demain généraliser le colza avec peu d’intrants, mais nous ne sommes pas les seuls à travailler la-dessus, le CETIOM fait un travail énorme sur ce sujet, il communique de plus en plus d’ailleurs sur leur site que je vous conseil.

Bilan de campagne 2009-2010 du Cetiom

Je vous parlait de bilan énergétique dans mon dernier post, voici celui de ma parcelle aiinsi que le lien vers le petit logiciel en ligne qui vous permettra de calculer vos parcelles. Biléo Colza



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?