Assolement fourrager en semis direct

Document Christophe de Carville

recommander cette page


J’ai à nouveau le plaisir de revenir vers vous avec un assolement très intéressant pratiqué par deux jeunes agriculteurs producteurs de lait de la région de Rennes.
Accrochez-vous on démarre !

- en mars, semis simultané de pois fourragers de printemps et d’un mélange composé de Ray-Grass, Dactyle, Trèfle blanc et Trèfle violet ;
- en juin récolte des pois (fauche, deux jours de préfanage et ensilage) ;
- sitôt après son accession à la lumière, le mélange fourrager redémarre, il est alors pâturé pendant sept ans ;
- à la suite de quoi un blé est semé en direct en octobre (destruction chimique), suivi par un dérobé de colza fourrager pâturé à l’automne et suivi par un maïs au printemps qui sera ensilé en septembre ;
- on enchaine avec un couvert et retour à la case départ avec des pois et le mélange fourrager…

Deux années à deux récoltes sur neuf ans. Hormis le semis, le seul travail du sol consiste en un passage d’outil à dents après le colza fourrager, avant le maïs, pour atténuer le piétinement dû au pâturage et assurer le démarrage du maïs.

Dans les parcelles trop éloignées de la ferme pour être pâturées, le mélange RG - Dactyle - Trèfle est remplacé par un mélange trèfle violet - luzerne qui est récolté pendant trois ans avant d’accueillir un blé pour revenir dans le même cycle (blé, dérobé colza, maïs, couvert, pois, etc).

Un système riche en azote et qui permet de produire du lait très économiquement…



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?