Enterrer des slips dans du maïs en corridors solaires : ils sont fous ces Bretons !

Document Opaline Lysiak

recommander cette page


Des rangs de maïs si écartés qu’on peut y prendre une photo à cinq. Des slips en coton bio enterrés sous du couvert biomax. Les ACistes bretons seraient-ils devenus fous ?

Rassurez vous : le test du slip commence à être bien connu et l’idée nous vient du même endroit que le maïs en corridors solaires : d’Amérique du Nord. Le numéro 107 de votre revue préférée y consacre d’ailleurs un dossier complet !

Thibaut, Solène, Nicolas et Anthony suivent de près l'évolution de l'essai de maïs en corridors solaires

Nous sommes le 1er juillet 2020 et les couverts biomax chez Nicolas Gorin sont magnifiques. Solène, étudiante à Bordeaux Sciences Agro, réalise un stage de 2 mois avec les Agron’Hommes et BASE, soutenu par la Région Bretagne, sur le thème du maïs en corridors solaires : comment cette technique agroécologique qui a fait ses preuves en Amérique du Nord peut-elle s’adapter à nos systèmes ?

Découvrez la technique avec une vidéo réalisée par Solène :

Bertrand Paumier, Nicolas Gorin et Pierre-Henri Hamon ont mis en place ces essais dans leurs parcelles. Les premiers résultats montrent qu’un biomax implanté au stade 5 feuilles du maïs, en SD puis roulé, dans une parcelle ayant reçu des effluents d’élevage, se développe bien. Pour la féverole seule, c’est plus compliqué.

Rendez-vous cet automne pour la récolte du maïs !



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?

Hébergeur web vert