Le jardin sans travail du sol ....

Document Philippe Pastoureau

recommander cette page


Vous l’aurez compris , je prends tellement de plaisir dans mes champs que je les considère comme mon jardin , comme un endroit que je bichonne pour qu’il me donne le meilleur de lui même . Et cette année , force est de reconnaitre que la nature est généreuse , très généreuse envers ceux qui la respecte . Tellement généreuse d’ailleurs que l’on pourra sans doute retenir l’année 2009 comme exceptionnelle au niveau des rendements dans ma région , avec des niveaux qui me font dire que finalement on ne maîtrise pas grand chose , peu importe le niveau de fertilisation ou d’intrants que l’on a appliqué , là où le sol est en bonne santé , les rendements sont là .
- Ceci me fait dire que : ce que je sais , c’est que je ne sait rien (Citation de Masanobu Fufuoka) . En attendant donc d’en savoir plus , je vais tout de même vous raconter comment j’ai réussi une belle récolte de haricots dans mes champs . L’histoire est un peu longue car elle dure 1 an , 365 jours de reportage pour une culture qui ne va durer que 80 jours !!!

- Cliquez ici pour voir le diaporama en plein écran

- Pour les accros du légumes , voici quelques liens sur lesquels vous pourrez trouver des infos intéressantes

Sclérotinia

SRPV Centre

Synagri

- Et bien sûr , ce qui vous intéresse sans doute le plus , mon ITK qui vous permettra de savoir ce que j’ai fais en détail pour obtenir un tel rendement ...

- Ceux qui commencent à me connaître auront deviné que je n’ai pas fait que de me promener avec le quad au milieu de mes haricots , vous pourrez donc bientôt suivre mon dérobée de sarrasin que j’ai implanté avant la récolte du haricot , puis dans quelques jours je vais implanter un colza avec comme objectif de limiter très fortement le poste herbicides . J’ai déjà testé l’enchaînement "haricots/colza" il y a quelques années mais une pression schlérotinia avait pénalisé en partie mon rendement colza , c’est pourquoi, j’ai cette année voulu tester une application en préventive de Contans ( lutte biologique) sur mon haricot . ITK Colza derrière haricots de 2006

- Et pour finir , quand tout à l’heure je vous disais que j’allais diversifier la ration de mes lombrics avec des légumes , en voici la preuve parfaite . Vous ne le voyez peut être pas sur la photo , mais j’ai de superbes petites cabanes de résidus de haricots qui se sont formées moins de 1 semaine après la récolte , autant vous dire qu’ils devaient avoir faim ... En regardant de plus près mes cabanes , je constate qu’ils les ont faites là où le sarrasin était levé !!! Dois- je en conclure qu’il y a quelques semaines mes lombrics ont ramassés des graines de sarrasin et que du coup maintenant celles-ci se trouvent toutes positionnées sur des galeries ??? Bizarre-bizarre cette histoire , à suivre donc ....


Documents joints

  • ITK Haricots 2C printemps 09(PDF - 32.7 ko)
  • ITK Colza 2006(PDF - 15.4 ko)

Contact - Mentions Légales - Problème technique ?