[]

Gestion du pâturage : les clôtures deviennent virtuelles


En Agriculture de Conservation, et d’autant plus cette année, se pose la question du pâturage des couverts. Les essais ont montré que le pâturage des couverts est une bonne opération pour le bétail et pour le sol. Le pâturage tournant donne les meilleurs résultats mais, dans la pratique, cela peut être complexe à mettre en place. En effet, pour organiser le pâturage tournant, il faut poser des clôtures. Et les clôtures en fil de fer ou les filets électriques sont souvent un casse tête à gérer et peuvent se révéler extrêmement chronophages.
Pâturage avec clôtures virtuelles
Heureusement il y a une alternative aux clôtures physiques : les clôtures virtuelles. Dans la pratique, c’est un collier électronique qui permet de maintenir l’animal dans un périmètre défini par l’agriculteur.
La technologie est en phase de validation en Australie. Il y a, à ma connaissance, 2 entreprises développant chacune leur produit : Agersens en Australie et Aguila en France. La technologie a d’abord été conçu pour gérer les troupeaux d’ovins et de bovins dans les grands espaces (alpage en France et steppe en Australie). Néanmoins, cette technologie devrait pouvoir s’utiliser en AC, surtout pour découper une grande parcelle en plusieurs petites pâtures virtuelles. Par exemple, un champ de 25 ha peut être découpé en 25 pâtures virtuelles de 1 ha chacune. Ce nouvel outil peut être la bonne solution pour mettre en place du pâturage tournant sans avoir les inconvénients des clôtures physique à déplacer.


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?