Êtes-vous prêt pour l’uberagriculture ? (High tech/Low tech, 3ème partie)

Matthieu Archambeaud

Document Matthieu Archambeaud

recommander cette page


JPEG - 433.5 koAprès avoir vu quelques aspects du low tech et du high tech dans les posts précédents (ici et ), je vous propose un article sur ce que la révolution des NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) a de bien plus fondamental à mon avis.

Qui entend NTIC pense communication, données en temps réel, robotisation, précision, big data, RTK et tutti quanti. La grande majorité des opérateurs économiques et techniques du monde agricole ont d’ailleurs pris le virage, communiquent abondamment dessus et confondent d’ailleurs parfois agroécologie et agrotechnologies...

Mais la vraie grande révolution, silencieuse de surcroît n’est pas là. En effet, le principal intérêt des NTIC n’est pas que l’information soit rendue accessible en totalité, pour tout le monde, instantanément et de manière continue... Non, le principal changement est que chacun peut les utiliser pour prendre l’avantage dans un domaine (pour le meilleur et pour le pire).

Le site sur lequel vous êtes en train de naviguer en est un parfait exemple : jusqu’à la fin des années 2000, l’agronomie était la chasse gardée des instituts de recherches, des services publics et des entreprises privées, pour la bonne et simple raison que communiquer coûtait cher et que les canaux de l’information étaient étroits (journaux, fax, télévision, radio, livres et publications, manifestations, etc.). Il a suffit qu’une bande de pieds nickelés novateurs issus du monde paysan s’empare du sujet en utilisant internet pour modifier totalement la donne. Ça nous donne : www.agriculture-de-conservation.com (on n’est jamais mieux servi que par soi-même), www.asso-base.fr, www.agricool.net, etc... Il serait pourtant faux d’affirmer que c’est le développement de sites internet liés à l’AC qui a permis son essor mais plutôt que ceux qui ont pressenti l’intérêt de ces systèmes innovants avant les autres ont pu s’emparer du sujet, se former, échanger, valider, communiquer, etc.... En bref, sur ce sujet, l’Internet a été un formidable outil démocratique qui a ensuite conduit à un infléchissement de la politique agricole française sous l’impulsion d’abord du " Grenelle de l’environnement " de 2007, puis de la volonté de Stéphane Le Foll de réorienter l’agriculture française vers l’agroécologie...

Dans le monde de l’agribusiness la même révolution est en train de se produire en sourdine...

Pour en revenir à nos moutons, la révolution Internet est également en train de modifier à grande vitesse le paysage agricole, ses composantes agrofourniture et marchés notamment. Qu’on en juge : la création de la plate forme Agriconomie est un prélude au débarquement des B2B, B2C et C2C en agriculture. Regardez l’interview de son fondateur ci-dessous (24 ans). Ce jeune homme sait où il va (même s’il se prend les pieds dans le tapis à la fin sur la question des pesticides). Les majors de l’agrodistribution vont-ils se faire autant surprendre que les médias par Twitter et Facebook ? les taxis par UBER ? les loueurs de voiture par blablacar ? ou les hôteliers par Airbnb ?



Voici un lien vers sa " place de marché " : https://www.agriconomie.com/semences/cipan-culture-intermediaire (Je vous ai bien entendu mis la page sur les semences de couverts végétaux)

Le même phénomène pointe le bout de son nez dans tous les domaines :

- certains sont en train d’inventer la CUMA 2.0 : https://www.wefarmup.com/fr/
- d’autres la grande distribution de demain : https://laruchequiditoui.fr/fr
- nos amis belges la banque de la m...de : http://www.nitrawal.be/agriculteurs/contrats-epandages/beef
- les basques, une chambre d’agriculture alternative : http://www.ehlgbai.org/


Pour finir je ne peux pas m’empêcher de vous mettre un concept high-tech cauchemardesque à mon sens, puisqu’elle fait de cette vidéo virale une réalité :

http://www.biobestgroup.com/fr/biobest/produits/la-pollinisation-par-les-bourdons-4458/ruches-de-bourdons-7130/flying-doctors-hive-terrestris-4836/



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?