Déroulement des travaux réalisés chez un céréalier de l’Essonne en TCS

Document J3C Agri

recommander cette page


Visite début juillet 2014

But de la visite : Discussion sur la reprise en végétation des parcelles après un orage de grêle grâce aux pulvérisations de macération de plante. Différentes cultures ont subi un nuage de grêle, notamment le sarrasin.

JPEG - 142.9 ko

Nous avions préconisé un passage de macération de plante appelé FORM+. C’est ce produit qui a permis de stimuler la reprise en végétation, cicatriser et également régénérer l’épiderme de la feuille. Cette dernière propriété se vérifie sur différentes cultures (féverole, sarrasin, chrysanthème, lentille, …)

Nouvelle problématique : Débat autour de la dégradation des pailles après moisson. Suite à l’explication (l’ortie aide à dégrader la matière organique), l’agriculteur décide d’appliquer le purin d’ortie pendant la moisson. La moissonneuse " à 4 coups " était née.

Visite en octobre 2014 :

But de la visite : se rendre compte de la différence entre les pailles non traitées et celles traitées au purin d’ortie. Pour cela, nous avons fait appel à Pierre ANFRAY, agronome. Contrôle des sols, implantation du couvert, …

JPEG - 124 ko

Sur la photo, la féverole de droite, a poussé sur des pailles traitées au purin d’ortie contrairement à celle de gauche. L’intérêt de traiter les pailles après moisson se vérifie : système racinaire plus développé.

Visite en avril 2015 :

JPEG - 88.3 koBut de la visite : travail autour de l’eau pour les traitements foliaire. Utiliser de l’eau de qualité pour vos traitements permet d’assurer en grande partie la réussite de celui-ci. Qu’est ce qu’une eau de qualité selon J3C-AGRI ?
- Absence de chlore
- pH de la solution entre 5.5 à 6.5
- Taux d’oxygène d’au moins 70%
- La température de l’eau doit être au moins égale à celle de l’air.
- Dureté inférieur à environ 25°f
- Absence de fer

JPEG - 147.1 ko

Observation de l’agriculteur sur ses parcelles : Les chardons sont moins vigoureux depuis l’utilisation des macérations de plantes. En 2015, les chardons ont de la difficulté à pousser. Les parcelles reçoivent des traitements à base de macération de plantes depuis 2014. L’explication peut venir de :
- L’apport de macération de plantes ayant un effet stimulant sur la vie du sol, la structure en est modifiée (sol moins compact). Or la plante, pousse sur des sols compacts ;
- L’apport de minéraux et oligo-élément d’origine végétal (donc assimilable facilement et en totalité) notamment le zinc. Le chardon affectionne les sols carencés en zinc.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?