Essais de soja bio en 2014

Maurice Clerc, FiBL - Suisse



Télécharger le document
(PDF - 3.2 Mo)

Les activités suivantes ont pu être menées en 2014 :
- Essais de cultures associées (un essai exact et trois essais pratiques) : l’essai exact n’a pas donné de différences significatives de rendement ; par contre, il a fourni des informations permettant de mieux comprendre le fonctionnement d’une association entre le soja et une plante accompagnatrice. Les autres essais ont montré que pour les associations principales testées (soja + avoine d’automne, soja + seigle d’automne, soja + sarrasin et soja + caméline), le rendement du soja était légèrement inférieur à celui du soja en culture pure sur sol avec peu de réserves en eau et avec la sécheresse de mai - juin 2014 (comme à Allens VD) ; par contre il était égal, voire légèrement supérieur à celui du soja en culture pure sur sol plus profond (comme à Villars-Lussery VD). Une baisse de rendement (de 18 % comme à Allens VD), en année avec printemps sec et sur sols à faibles réserves hydriques, n’est pas forcément problématique, si cela permet une forte diminution de la pression des adventices et donc si cela génère des coûts de désherbage (y compris manuel) très modestes.
- Essai avec microorganismes : un essai (non financé par ce projet) a pu être conduit à Estavayer-le-Lac FR avec le le Rhizovital 42 (= bactéries). Nous avons testé l’interaction entre le travail du sol (labour classique ou travail réduit et superficiel du sol avant le semis du soja) et le recours au Rhizovital 42. Les bandes « travail réduit + Rhizovital 42 », « travail réduit sans Rhizovital 42 » et « labour sans Rhizovital 42 » donnèrent les mêmes rendements et teneurs en protéines ; la bande « labour + rhizovital 42 » donna un rendement et une teneur en protéine plus élevée. En l’absence de répétitions, il n’est pas possible de dire si cette différence est significative.
- Essais variétaux  : 10 variétés d’Agroscope/DSP et de sélectionneurs étrangers furent comparées entre elles dans deux essais exacts à Domdidier FR (conditions bio) et Reckenholz ZH (conditions PER). Les rendements moyens furent très satisfaisants malgré l’été frais et humide. Comme en 2013, des critères intéressants pour le bio furent mesurés, tels que la vigueur au départ, la couverture du sol, la verse, la précocité. Des essais de transformation en tofu avec le soja de ces essais auront lieu à Agroscope Changins et dans une fabrique de tofu. En ce qui concerne les échantillons des essais variétaux de 2013, l’aptitude à la transformation en tofu a été testée en automne 2014 à Agroscope Changins. On a ainsi identifié des variétés avec rendement élevé en tofu et d’autres avec rendement plus faible en tofu. Le rendement en tofu n’était que faiblement corrélé à la teneur en protéines. Ces comparaisons entre des variétés suisses et étrangères, en conditions bio et PER, au champ et au niveau de la transformation, sont nouvelles ; elles ouvrent des perspectives intéressantes pour développer la sélection variétale et la production de soja bio en Suisse.

Coordination avec les différents partenaires : le réseau de collaborations mis en place en 2013 a continué de se développer. Visite des essais : durant la journée du 02.09.2014, quatre des sept essais de ce projet ont été visités par différents groupes de visiteurs. Information aux producteurs : plusieurs producteurs ont bénéficié d’un conseil individuel pour la culture du soja. En septembre 2014, tous les producteurs ont reçu une lettre contenant des informations techniques importantes. Développement de la production : les surfaces de soja continuent de croître.

Vous trouverez les compte-rendus des années précédentes ici : http://www.bioactualites.ch/fr/cultures/grandes-cultures-bio/legumineuses-a-graines/sojarapports-fr.html

Contact - Mentions Légales - Problème technique ?