Limaces : prévenir par l’agronomie plutôt que guérir par des traitements

Ecophyto Pays de Loire

recommander cette page



Télécharger le document
(PDF - 1.4 Mo)

Les limaces peuvent entraîner des dommages importants, car très précoces, obligeant l’agriculteur à recourir à un, voire plusieurs traitements chimiques, si les conditions leur restent favorables. Cela s’est passé lors de l’hiver 2012-2013. A une forte infestation, se sont ajoutés des cumuls de précipitations ou de brusques pluies entrainant des transferts de métaldéhyde vers les eaux superficielles, posant des problèmes spécifiques. La mobilisation de tous est nécessaire et suppose de :
- prévenir le développement des limaces par un ensemble de leviers agronomiques
- identifier les situations à risque élevé pour les éviter ou adapter les traitements
- observer pour ne traiter que lorsque c’est nécessaire
- être vigilants sur les modalités d’épandage pour éviter les risques de transfert vers les eaux superficielles
- utiliser les anti-limaces comme tout autre produit phytosanitaire avec les précautions d’usage qui s’imposent.

Les enjeux sont de réduire l’usage des produits phytosanitaires et leurs impacts, notamment sur la qualité de l’eau, mais aussi de conserver plusieurs solutions de traitement pour protéger les cultures contre les limaces.

Jean-Loïc LANDRIN, président du comité de pilotage Ecophyto et Agronomie


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?