Un couvert, bien sûr ; localisé, fallait y penser ???

Document Philippe Pastoureau

recommander cette page


Couvert localisé chez Jocelyn Michon

- L’année dernière, je suis allé à la rencontre de Jocelyn Michon au Québec, cet agriculteur est pionnier en matière de Semis Direct mais il a un peu plus de mal avec les couverts vivants... Bref, ce perfectionniste ne veut pas se mettre en danger et perdre de l’argent sur une technique non-maîtrisée, cependant il sait très bien qu’un couvert apporte beaucoup de bénéfice pour le sol, pour la structure, et pour le long terme mais cela peut poser des soucis au moment du semis, donc comment faire ???
- Bien entendu, je ne suis pas revenu bredouille de mon voyage et Jocelyn m’a confié qu’il tolérait un couvert vivant au semis, mais juste dans l’inter-rang, pas question de se poser des problèmes sur le futur lit de semence !!! ( d’où le conseil qui tue : " ton problème se situe entre le siège et le volant", et oui pourquoi semer un couvert là ou l’on reviendra semer le maïs ??? c’est comme si je me tirai une balle dans le pied !!!...) Certes, le RTK aide beaucoup pour cette stratégie de couvert localisé, d’autres solutions existent mais je me rends compte aujourd’hui que la chance est quelque chose qui n’arrive pas par hasard, cela se cultive.

Comment avoir de la chance :

- Ouah, il est donc possible de devenir chanceux, d’allier vie du sol et performance, il suffit pour cela de prendre les bonnes décisions, au bon endroit, au bon moment...
Vous me suivez tous, quand vous allez semer vos couverts, en vue de faire un maïs l’année prochaine, tout doit être parfaitement maitrisé, et vous savez exactement comment vous allez revenir semer dans ce couvert vivant ... Ne me dites pas " on verra ", la chance intervient rarement lorsque l’on la provoque de cette façon...

Je sème en plein, mais j’écarte le couvert au semis.

- Pour vous aider dans vos choix, voici deux vidéos d’un équipement qui permet de détruire mécaniquement le couvert, vous y découvrirez qu’il n’y a pas beaucoup de place au " hasard " dans la fabrication des rouleaux mulcheurs, ceci est un exemple pour avoir de la chance, mais il ne sera peut être pas suffisant sous nos climats. (la chance est un ensemble de décision, elle ne repose jamais sur 1 seul critère).

Je sème dans le vert, mais je fais de la poussière.

- Pour finir, je vous propose un excellent travail effectué par Nataïs qui avance très très vite avec son concept de "Green Tillage", made in French.

JPEG - 450.7 koJPEG - 404.1 ko
JPEG - 442.2 koJPEG - 177.7 ko

_Synthèse des mesures de Juillet 2014 PdF JPEG - 212.2 ko

_Green Tillage, historique

_Green Tillage, actualités

_Green Tillage dans la presse

- J’espère ne pas trop vous avoir perturbé dans vos prévisions de semis de couverts, mais je tiens juste à vous rappeler qu’il est aussi important de savoir comment vous allez sortir du couvert, que la manière dont vous allez le faire.
Et pour avoir la chance de réussir un semis dans le vert, il faut tout d’abord réussir le couvert, bon semis...


Documents joints

  • (PDF - 499.2 ko)

Contact - Mentions Légales - Problème technique ?