CONTRÔLE DU SALISSEMENT SCALPER NET AVEC LE DÉCHAUMEUR TREFFLER

Frédéric Thomas - TCS n°75 ; novembre/décembre 2013



Télécharger le document
(PDF - 1.1 Mo)

Développé en Allemagne spécifiquement pour l’agriculture biologique, le déchaumeur ou plutôt le « scalpeur » Treffler commence à faire des émules en France notamment chez les agriculteurs en TCS et SD qui regardent l’AB comme l’étape suivante.

Plusieurs éléments font la différence sur cet outil et apportent la précision et la qualité de travail recherchées pour le scalpage. Une bonne maîtrise de la profondeur de travail même à quelques centimètres est certainement le premier point. Afin d’atteindre cet objectif, le bâti totalement indépendant au travail est maintenu par des roues à l’avant et le rouleau arrière réglable avec précision par un système à vis avec repères. Pour améliorer le suivi de sol, les roues avant sont même montées par deux sur un axe et peuvent osciller latéralement. Cela permet de réduire l’impact d’une dépression laissée par une roue de moissonneuse par exemple. Le rouleau arrière, double spires, est également monté en boggie dans le sens de l’avance- ment pour mieux absorber les irrégularités de terrain. Ainsi la machine, surtout la partie travaillante, reste très stable et travaille à profondeur régulière même lorsque celle-ci est très superficielle.

Le second point remarquable sur ce déchaumeur/scalpeur est le dégagement. La ma- chine est conçue en quatre poutres, ce qui autorise un espace de 77 cm sur la même ligne pour seulement 17,7 cm entre les passages de dents (17 dents pour un outil de 3 m). Cet espace associé à un dégagement sous le bâti d’environ 70 cm garantit un travail optimal avec un minimum de risque de bourrage. La dent spécifique qui supporte des socs agressifs complète très bien l’ensemble.

Elle est rigide et peut se déporter uniquement vers l’arrière. Vu que le point de rotation est très haut (environ à 1 m de la pointe du soc) mais aussi en avance de 25 cm, l’angle de travail est très peu modifié lorsque la dent recule. Cependant le constructeur a prévu une sécurité avec un boulon de rupture pour que la dent puisse complètement s’escamoter en cas d’obstacle. Pour le scalpage, la machine est généralement équipée de socs assez fluides (angle de la pointe de moins de 90°) et qui travaillent très à plat.

Leur largeur est de 26 cm ce qui débouche sur un redoublement de 4 cm de chaque côté pour sectionner toute la végétation même en cas de léger déport ou avec des socs un peu usés. Le nombre et la forme des socs associés à la rigidité de la dent permettent de scalper à faible profondeur sans faire de mottes ni assécher le terrain : une situation idéale pour les semis de couverts en été. Pour des interventions plus en profondeur, il est possible de monter des socs de 8 cm. Cependant le Treffler n’est pas encore équipé de fixation rapide, il faudra donc encore jouer de la clé et du boulon… Une finition soignée Tous les outils sont obligatoirement semi-portés, quelle que soit leur largeur, même les 3 m.

Le système hydraulique (un seul double effet) remonte astucieusement d’abord l’avant et ensuite l’arrière et fait l’inverse à la descente pour réduire les zones non travaillées en coin de champs. Avant le rouleau, des égaliseurs répartissent les résidus et nivellent la surface entre les dents, un travail qui peut être peaufiné par la herse étrille dont les dents sont réglables en agressivité et pression. Enfin, toutes les machines peuvent être équipées en série ou ultérieurement d’une trémie de semoir avec un transport pneumatique des graines. Le dépôt des graines se fait juste derrière le soc sur le sol encore frais : idéal pour les couverts ou les céréales en périodes sèches.

Le Treffler est une machine très aboutie qui devrait permettre de faire progresser la notion de « scalpage » dans le but de limiter l’utilisation du glyphosate dans les itinéraires AC et notamment pour les implantations de couverts (cf. dossier du TCS 68 « Apprendre à limiter l’utilisation du glyphosate ») mais aussi faire progresser la destruction de la végétation en place avant implantation des cultures en AB.

Contact - Mentions Légales - Problème technique ?