Couverts agronomiques : préconisations d’implantation et itinéraires techniques

Club nouriciAgrosol - Coopérative Nouricia ; 2009

recommander cette page



Télécharger le document
(PDF - 1.3 Mo)

L’implantation d’un couvert en interculture permet de protéger et développer la vie du sol et d’y incorporer du carbone et de l’azote (matière organique), d’extraire des éléments minéraux qui deviennent disponibles, et bien sûr, de développer un état structural favorable à la croissance des racines. Ce guide a pour objectif d’aider à réussir son investissement dans la pratique des couverts. L’itinéraire complet y est développé : mode d’implantation (gestion de la paille, des adventices, technique de semis), le choix des espèces, les mélanges, le mode de destruction (naturel, mécanique, chimique).

Avant de décider des mélanges à semer dans les différentes situations, il faut d’abord hiérarchiser les contraintes de chaque parcelle. Une parcelle très dégradée (tassements, développement d’adventices) ne pourra pas être corrigée uniquement par l’implantation d’un couvert. Une intervention mécanique appropriée peut être nécessaire. Le décalage de la date de semis a alors une incidence dans le choix des espèces.

La pratique des couverts en interculture doit tenir compte des contraintes réglementaires propres à chaque département. Ce document est construit avec l’aide de trois étudiants en dernière année de formation à AgroParisTech (Grignon), à partir de données bibliographiques, d’informations provenant du club nouriciAgrosol, et avec les membres du club de l’atelier « couvert en interculture ».

Michel Denis, animateur du club nouriciAgrosol


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?