Les abeilles n’ont pas fini de nous surprendre


JPEG - 56.3 ko

On pensait que l’homme et plus globalement les primates étaient les seuls à être capables de faire la différence entre des concepts tels que « même », « différent », « au-dessus », « en-dessous ». Il n’en est rien puisqu’une étude scientifique, publiée dans la revue PNAS et coordonnée par l’équipe française de Toulouse du professeur Martin Giurfa et celle, australienne, du Pr. Adrian Dyer viennent de mettre en évidence que les abeilles savent, également, manier ce genre de concept.

Dans le but d’accéder à une source de nourriture, l’expérience a consisté à délivrer à des abeilles soit une récompense sous la forme d’une goutte d’eau sucrée, soit une goutte de quinine, (« punition »). Autour du distributeur, étaient placées des images dont le dessin et la disposition indiquaient, par associations respectives, où se trouvaient la récompense et la « punition ». Au bout d’une trentaine de tentatives, les abeilles étaient capables d’identifier sans faute l’association d’images les conduisant à l’aliment sucré. Les chercheurs ont ainsi eu la preuve qu’elles étaient à même de faire la différence entre les concepts de « au dessus / en dessous » ou encore de « à côté » et de « différence ».

Ainsi, les cerveaux de mammifères ne sont pas les seuls à pouvoir élaborer un savoir conceptuel. Et si cela ne s’arrêtait pas qu’aux abeilles ? Bien des énigmes, à l’époque du XXIème siècle, restent à lever. La Nature n’a pas fini de nous étonner et bien heureusement…


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?