Y’a de la joie


- Tout le monde a fredonné ce petit air, Odette Ménard que j’ai eut la chance de rencontrer et qui m’a converti à l’élevage de vers de terre me l’a crié " haut et fort", "fait toi plaisir dans ton boulot !!! ".......
Autrefois, je prenais plaisir à perpétuer un geste ancestrale, et depuis que l’on m’a expliqué que Dieu a confié le secret de la fertilité de la terre aux vers de terre, mon regard a changé et j’ai maintenant beaucoup d’inquiétude lorsque je voit des laboureurs infatigables fuirent devant la technologie moderne...

JPEG - 50.2 ko

- Ceci étant, rien n’est impossible et il suffit quelques fois d’arrêter d’écouter nos conseillers habituels pour modifier ses pratiques et inventer un avenir qui correspond plus à nos désirs, je ne dis pas là qu’il faut tout renier mais qu’il suffit parfois d’apporter un tout petit peu de plaisir à nos actions pour tenter de petits essais sur sa ferme. On va donc faire de petits essais sur une parcelle, histoire de se rassurer et de vérifier si nos pensée son réalisable chez soi. Voilà que l’on va reprendre goût à l’innovation, à la créativité, on va reprendre ses vieux livres d’agro, on va retourner en formation, mettre au repos les muscles mais solliciter d’avantage les neurones, bref un vaste programme puis un jour la nature vous répond !!! Et là surprise, des petites bestioles en voie de disparition refont surface dans vos champs pour vous aider à vous passer de chimie... Elle n’est pas belle la vie...

JPEG - 88 ko

- Un plaisir n’arrivant jamais seul, si vous avez bien travaillé ( cérébralement ) , vous pourrez admirez dans le plus grand silence la reproduction de vos nouveaux laboureurs, initié par la révolution d’un seul brin de paille

La vie des vers de terre n’intéresse pas que les journalistes de TF1, même les écoliers en herbe étudient leurs comportement Classe de Cm1 de Chanteraine


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?