Une deuxième Médaille Agritechnica pour le semis monograine de céréales


La société Horsch a reçu une deuxième Médialle Agritechnica pour son système de semis monograine de céréales.

Distribution monograine Horsch pour semoir à céréaleHorsch est le premier constructeur de machines agricoles à présenter une solution pour distribuer à grande vitesse une graine avec précision. Le nouveau système de dosage est utilisé sur les semoirs Horsch, équipés d’éléments semeurs TurboDisc, comme le Focus TD ou bien entendu le Pronto DC. La distribution est réalisée depuis une trémie centrale par un doseur qui détermine la quantité totale. La semence pré-dosée est transportée pneumatiquement jusqu’à chaque élément semeur. Le transport de la semence s’effectue sans aucune modification par rapport à une distribution standard. La distribution et le dépôt dans le sol sont réalisés grâce à un nouveau soc TurboDisc sur lequel un doseur supplémentaire est adapté. Celui est conçu pour atteindre de très hautes fréquences de séparation. Ceci est important pour maintenir le débit de chantier du semoir avec des vitesses de 10 à 12 km/h Cette nouvelle distribution monograine est capable de doser des céréales jusqu’à une fréquence de 120 Hz ce qui correspond à 120 grains/seconde et donc à une densité de 240 gr/m² à 12 km/h avec un interrang de 15 cm. Le système de distribution breveté permet dans la pratique d’atteindre des coefficients de variation de 30 à 50 %. Il s’approche ainsi des semoirs monograines classiques. Dans le doseur, le flux de semences non organisé et dosé de façon volumétrique est traité et distribué graine par graine dans le tube de descente. Dans la première partie du système circulaire, les grains non organisés sont accélérés et projetés vers l’extérieur du disque de dosage où s’opère la sélection des graines.

Doseur Horsch pour semis de céréale monograineLes grains restant reviennent au point de départ et effectuent une nouvelle rotation dans le doseur. Grâce à cela de petites accumulations ou des petits trous dans le système de distribution volumétrique peuvent être compensés. A la sortie du doseur dans le tube de descente, on obtient la répartition de semences, désirée, ordonnée et séparée avec une grande régularité. Le terminal en cabine pilote aussi bien le dosage centralisé que le dosage monograine. L’agriculteur doit simplement fournir le nombre de grains au m², le poids de mille grains, le coefficient de germination et le système calcule la quantité à l‘hectare du doseur volumétrique. La vitesse de rotation du disque doseur situé dans la distribution monograine est adaptée à la densité souhaitée et aux écartements sur le rang qui en résultent. En cas de problèmes techniques sur le système, on peut continuer à semer, car le flux de graines traverse, dans ce cas, le doseur. Le résultat correspond alors au semis que l’on obtient avec un semoir classique.

Principales remarques et avantages :

- Amélioration d’une technique de semis classique vers une technique de semis monograine.
- Les machines en service pourront bénéficier de cette nouvelle technologie, permettant une mise sur le marché à un rythme calculé.
- Maintien du débit de chantier du semoir
- Pour les semis tardifs engendrant une densité élevée, la technique standard de semis peut toujours être utilisée.
- En cas de défaillance du moteur, le principe de semis devient alors celui du système classique.
- Réglage exact de la profondeur de semis et de la dépose des graines dans le sillon, grâce à la languette téflon et à la roue de plombage.
- Insensible aux chocs et vibrations grâce à la vitesse de transport élevée de la graine. Le développement d’un système monograine pour le semis de céréales et de colza est lié à une arrière-pensée agronomique. A une période où les prix de céréales sont élevés tout comme le sont les coûts de production ou de fermage, il est de plus en plus important de tirer parti au maximum du potentiel des sols. Un des piliers pour atteindre les plus hauts rendements se trouve, à côté du travail du sol, dans la technique de semis. Dans ce cadre, beaucoup d’agriculteurs poursuivent l’objectif d’optimiser la densité et la régularité de semis.

Régularité de semis

De plus en plus ces dernières années, la thématique de la répartition sur le rang de la semence est une demande importante des agriculteurs. Les techniques de semis mécaniques ou pneumatiques montrent ici leurs faiblesses avec un coefficient de variation de 90 à 120 % dans la répartition sur le rang, qui entraîne dans la pratique des doubles et des manques. Si plusieurs graines sont déposées au même endroit, il se peut qu’à cause d’une concurrence élevée, des plantes disparaissent. Les plantes se retrouvent en concurrence au niveau du développement des racines, de la captation de la lumière et de l’eau. Ces plantes ne tallent en général pas et produisent une tige peu épaisse, donc moins robuste. Le semis monograine de céréales et de colza est la clé pour obtenir le rendement maximum dans chaque terroir.


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?