Synthèse technique sur le Semis-Direct sur Couverture Végétale (SDCV)

SOLAGRO ; 2015 -



Télécharger le document
(PDF - 384.6 ko)

Le Semis-Direct sous Couverture Végétale (SDCV) consiste à associer arrêt du travail du sol et mise en place de la couverture du sol. C’est, aujourd’hui, la forme la plus aboutie de l’agriculture de conservation. Cette pratique est récente et encore très peu répandue en France, alors qu’elle est monnaie courante dans les pays tropicaux et de plus en plus adoptée aux États-Unis et au Brésil.

Le Semis-Direct (SD) est, par opposition au labour, une technique conduisant à un non retournement du sol et à un non mélange de la terre. Le SD se définit par un travail uniquement sur la ligne de semis et non sur la largeur du semoir.

Il existe deux catégories de couverture végétale et donc de SDCV :
- La couverture peut être vivante ou permanente, on parle alors de semis-direct sous couverture permanente vivante ;
- La couverture du sol peut être assurée par des résidus de cultures ou de cultures intermédiaires détruites, on parle alors de couverture végétale morte.

D’après l’enquête 2011 sur les pratiques culturales, environ 230 000 ha étaient semés en semis-direct, essentiellement dans des résidus de culture.

Contact - Mentions Légales - Problème technique ?