Pourquoi a-t-on des zones ratées en SD ?

recommander cette page


Même si nous avons des un niveau de succès appréciable en semant directement nos céréales, le semis direct des cultures dicotylédones comme le colza ou les pois peut poser des problèmes et faire rater la culture.

Le printemps 2010 a été un bon exemple : nous avons eu de très bonnes implantations avec le colza de printemps, la culture s’étant bien établie malgré des conditions difficiles (pas de pluie significative en avril, beaucoup d’humidité en dessous de la surface et des variations de température extrêmes entre 0°C la nuit et 25°C le jour).

Nous avons cependant eu des zones où les semences semblent ne pas avoir germé du tout. Pourquoi ? Tous les problèmes habituels de limaces, de structure du sol, de pH ont été analysés mais ne sont pas responsables de l’échec.

Les zones les plus touchées sont celles où il y a eu une forte concentration de résidus de culture ou des ronds d’adventices (spécialement du vulpin). Nous suspectons que le glyphosate a pu gêner la germination du colza dans ces zones, en corrélation avec le manque d’eau. Il y a d’ailleurs à ce sujet des études américaines qui soutiennent un effet inhibiteur du glyphosate utilisé sur le long terme, spécialement dans les premiers stades de la croissance des cultures.

Il semble donc que certains herbicides communément utilisés en Grande-Bretagne ne soient pas recommandés pour le semis direct. Il y a des conséquences sur leur efficacité en relation avec l’absorption racinaire, sans compter des problèmes potentiels de molécules de dégradation affectant les cultures suivantes. Mais ces problèmes ne sont pas l’objet de la recherche-développement avec seulement 5% des surfaces en semis direct au Royaume-Uni... mais la superficie augmente ... !



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?