Comme je ne sais pas tout , j’écoute France info et je lis TCS


Avoir la bonne information est indispensable pour progresser. Hier, un copain m’a dit qu’il labourait encore et qu’il commençait à en avoir marre d’être un "tortionnaire" de mottes. Il m’a bien fait rire, et en rentrant chez moi je me suis dit que, finalement, ce gars essaie peut être de me tendre une perche, essaie de s’accrocher à moi pour que je lui explique comment moi j’ai fait pour abandonner la charrue. Sa ferme est typique pour ma région, 70 ha de culture, des volailles de Loué et un peu de bovins. 2 tracteurs, un 110 cv pour les labours et le transport d’effluents, un 90 cv avec un chargeur pour l’élevage, équipé de tasse avant pour les semis avec une herse alternative plus un vieux semoir Nodet. Un truc hyper classique , parfaitement adapté a un système labour, mais comment faire avec ce parc matériel pour semer sans labourer ???
Mon copain jeune agriculteur ne peut pas trop compter sur ses voisins (assis financièrement) qui ont renouvelé leurs matos il y a 2 ans pour défiscaliser, il se retrouve donc un peu démuni et se pose sans doute beaucoup de questions auxquelles je ne peux lui répondre car en devenant paysan, il est devenu "chef d’entreprise" et c’est à lui de prendre des décisions. Il a compris que demain il allait falloir produire plus et consommer moins , tout le monde le répète , chacun a sa manière afin d’alerter nos décideurs , voici un aperçu sur le site suivant

On récolte ce que l’on sème

Pays ; Paysage ; Paysans , voilà une phrase qui me plaît bien. Enfin , j’aurais dû la prononcer dans l’autre sens car tout le monde a compris que sans Paysans, il n’y a pas de Paysage et encore moins de Pays. Certaines personnes comme Mr GRIFFON l’ont bien compris et tentent dans l’ombre des médias de réformer l’agriculture. La vision qu’ils ont de l’agriculture de demain collent parfaitement avec les quelques photos que j’ai glanées sur le net, ils veulent redonner une vraie fonction au métier de paysan à condition que celui-ci accepte ce nouveau challenge. Je vous propose donc une petite vidéo sur laquelle j’ai compilé quelques photos d’agriculteurs qui partagent leurs passion du non-labour, des photos de leurs semis avec en voix de fond Mr Griffon lors d’un enregistrement sur France-info.

Terrethique


Mr Griffon sur France info le 28/10/09

Tout ceci est bien sympa, mais mon copain, comment il fait ???
Hé bien il va faire comme les paysans que vous avez vus dans la vidéo ci-dessus : avez vous remarqué qu’ils ont presque tous une bêche dans la main , si ce n’est un vers de terre ou des racines de couverts ???
- Il va donc investir dans une bêche pour voir a quoi ressemble son sol puis investir dans de la formation pour éviter d’avoir le Cul Entre Deux Chaises , la CEDC est une position bien connue les premières années de non labour, cette position est par définition "non-durable".
- Ensuite, au fil des recherches sur le net, il va découvrir que des chercheurs ont trouvé depuis longtemps des phénomènes que l’on a parfois du mal a s’expliquer dans nos champs, comme ces petites vidéos :
Entretien avec Patrick Lavelle Directeur de recherche à l’UR137

Accélérateur de Neurones

- Si le sujet l’intéresse vraiment , il va prendre un peu de temps pour aller voir des paysans qui ont déja fait le pas , il est important lors de la transition vers l’agriculture de conservation d’avoir des contacts que l’on peut appeler lorsque l’on a un doute . Sur l’ouest de la France , il y a le réseau Base qui a déja pas mal d’antenne départementale , on trouvera ici des coordonnées d’agris mais il y en a plein d’autres ailleurs , une multitude d’association sont en train de se créer pour cela .
- Et pour 100 litres de gasoil , je ne peut que motiver mon copain à s’abonner à une revue de terrain , TCS bien sûr ...


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?