Le décompacteur de Duro


Dans le cas d’itinéraires techniques en simplifié ou en direct, le décompactage (ou plutôt la fissuration) permet de sécuriser l’implantation des cultures sensibles. Cette sécurisation peut être indispensable dans les premières années, quand les sols qui ne sont plus travaillés et ne sont pas encore réorganisés et structurés par l’activité biologique et la pratique des couverts végétaux en interculture.

Les différents horizons du sol ne sont ni retournés ni bousculés et la terre n’est pas déplacée horizontalement : En effet, le sol ne subissant pas d’effet de choc, il n’y a pas de séparation des éléments fins des éléments grossiers du sol, ce qui revient à dire que les différentes couches de sol restent à leur place, ne sont pas mélangées et que l’activité du sol n’est pas perturbée.

« La dent Jallu » a deux fonctions essentielles : casser avec sa pointe la semelle de labour puis, avec la partie arrière en aileron, ameublir la couche de sol traditionnellement labourée. La totalité du poids de l’outil et de l’effort de traction sont concentrés sur la pointe fine faisant office de burin et qui attaque le sol en premier, d’où une très bonne pénétration horizontale et en profondeur. Cela permet également d’éviter une consommation excessive de puissance (25 CV par dent) et une longévité accrue des pièces d’usure. Ce n’est qu’ensuite que descend la partie la plus large de la dent, celle-ci ne rencontrant plus de résistance puisque avançant dans un sol fragmenté : le nez d’accroche continue d’éclater et de fracturer le sol tandis que l’étrave en couteau facilite le passage de l’étançon. La configuration de la dent en éléments de plus en plus larges provoque la fragmentation et la remontée progressive du sol pour laisser passer l’étançon sans effort.

L’utilisation de plusieurs dents en ligne sur un même outil (perpendiculairement au sens d’avancement), provoque le soulèvement du sol sur toute la largeur de travail, formant une vague de terre montant légèrement au passage des étançons puis des ailerons : la terre est prise en chape, à l’image de briques serrées entre les mains pour être soulevées du sol, d’où un effet positif par rapport à un appareil en V ou en double rangée.


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?