L’homme, l’agriculture, le chien

recommander cette page


Berger et son chienLe chien, quelle que soit sa race (environ 400 à ce jour), est issu du loup gris. Les premières domestications ont eu lieu, au minimum, vers 15 000 ans avant JC.
Les dernières recherches en la matière évoquent deux grandes aires géographiques de domestication du loup gris : l’Asie et l’Europe, engendrant deux types d’ancêtres de chiens. A la faveur des migrations humaines, les chiens « asiatiques » auraient ensuite pris le dessus sur les chiens de type européen. Ces trouvailles sont aujourd’hui permises grâce à l’analyse de l’ADN où il est possible de comparer l’ADN de nos chiens actuels avec celui de loups actuels, de loups anciens et de chiens anciens, à partir de leurs fossiles.

La sélection de loups capables de digérer l’amidon...

C’est ainsi qu’on a fait la découverte suivante : une partie du génome du chien diffère de celui du loup par sa capacité à fabriquer des protéines rendant l’amidon plus assimilable (plus digeste). C’est alors qu’on a fait le lien avec l’agriculture. Au fur et à mesure du développement de l’agriculture et de formes de nourriture qui y sont liées (productions de céréales, de féculents), l’homme a progressivement sélectionné des loups puis des chiens s’adaptant à cette variante dans leur alimentation à l’origine quasi exclusivement carnée. Quant à la manière dont les premières domestications de loup gris se sont faites, il y a plusieurs pistes, l’une n’excluant pas l’autre : la récupération de louveteaux ou, tout bonnement, des loups s’approchant des camps humains, attirés par les restes de repas. La sélection a fait le reste ! Seuls les individus les plus à même de digérer des ressources riches en amidon ont perduré et, à la faveur d’évolutions de leur génome, ont engendré les chiens.

La domestication du loup qui a donné le chien est donc, semble-t-il, étroitement lié, au développement de l’agriculture.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?