Journée BASE 58 : La matière organique en tant que structurant du sol

Comment remettre un sol fatigué en état en quelques années en remettant en route l’écosystème du sol lié à la Matière Organique.

au lycée agricole LEGTA
243 route de Lyon 58000 CHALLUY
GPS Parking : 46.94 629.3.15 573

En matinée, présentation par :

- 10 h - Christophe BARBOT : conseiller spécialisé de la Chambre d’Agriculture du Bas-Rhin, suit depuis 2011 à la Mission Déchets et Matières organiques, les plans d’épandage des boues d’épuration, et les compostages. Des études à l’École Supérieure d’Agriculture d’Angers, l’ont conduit à un stage Erasmus à la GhK Kassel-Witzenhausen et à un stage chez Hengstenberg en vallée du Neckar en 1990 pour pister les nitrates dans le chou. Animateur d’actions agro-environnementales, il a participé aux conseils de raisonnement de la fertilisation des maïs et blés jusqu’en 2010. Dix années durant grâce aux programmes Agri-Mieux, il a expérimenté chez les agriculteurs des semis d’engrais verts comme CIPAN, source de fertilité pour les sols et a testé les possibilités de semer des cultures intermédiaires dans le maïs au binage. Il décrira pour nous le rôle des matières organiques et l’action des micro-organismes sur la structure du sol.

- 12h30 : repas sur place.

Après-midi présentation par :

- 14h30 : Michel ROESCH, agriculteur en Alsace, apportera son témoignage sur l’expérience de régénération des sols en agriculture conventionnelle et Biologique.
- 16h00 : une visite de parcelles pour la présentation du "test à la bêche". Les pratiques de travail du sol sont en mutation, certains travaillent le sol de façon réduite. Rien ne peut remplacer la main et l’oeil humain pour évaluer la fertilité physique d’un sol. Le test à la bêche (Spatenprobe) permet de voir des changements dans la structure du sol au fil du temps et de prendre les mesures correctives à temps. Aborder la fertilité du sol, c’est voir comment le sol respire et fait circuler l’eau et l’air. Pour le savoir, il faut étudier les processus se déroulant en surface et en-dessous. Le test à la bêche, prélevé sur 40 cm et une épaisseur intacte de 15 cm, permet d’observer la compaction, comment les mottes se défont, l’état des racines et l’évolution des matières organiques.

C’est votre participation financière qui permet le fonctionnement de l’association, la prise en charge des coûts pour des intervenants de qualité et l’indépendance de l’association. TARIFS (hors repas) : - 10 €uros adhérent BASE - 20 €uros non adhérent - 40 €uros si vous prenez la cotisation BASE 2013, dans ce cas le prix de la conférence est incluse.
- repas : 11 €uros sur inscription obligatoire avant le 1er décembre (dernier délai) auprès de Lydie Deneuville de préférence par E-mail -> foretdecougny wanadoo.fr (tél 03 86 68 60 21 )


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?