Mercredi 18 avril 2012

Matthieu Archambeaud

Après avoir rejoint F. THOMAS dès 2003 et mis en place le site agriculture-de-conservation.com, M. ARCHAMBEAUD
a été l’un des initiateurs d’Icosystème, plate-forme d’apprentissage en ligne dédiée à l’agroécologie, l’agroforesterie et l’agriculture de Conservation qu’il anime aujourd’hui.

Injection de lisier avec un strip-till

Strip-till pour le semis de maïs avec apport de lisier

réalisé par l’ETA Schillmoeller à Bakum (entre Osnabrück et Brême - Land de Basse-Saxe en Allemagne)

« En raison de la forte charge soumise aux sols localement, la méthode de strip-till permet non seulement un haut degré de protection contre l’érosion, mais aussi une gestion équilibrée des nutriments et de l’eau. Par le travail de ‘Strip-till’, notre Terra Gator prépare le semis de maïs sur 8 rangs : le lisier est déposé à 20cm de profondeur et sert d’engrais localisé.

Après quelques jours, la semence de maïs est placée à environ 10cm au-dessus – C’est prêt ! Grâce à ce procédé, seule la partie du champ, qui est nécessaire pour la production de maïs, est travaillée. Le reste du champ peut alors se reposer… Un autre avantage est que les surfaces sont plus praticables et plus tôt.  »

Stefan Knipper, ingénieur agricole